Experts qualifiés et assurés

Experts qualifiés et assurés

Les experts inscrits ont été scrupuleusement vérifiés et sont proches de chez vous

100% gratuit et indépendant

100% gratuit et indépendant

Nous sommes neutres et en aucun cas affiliés avec les experts inscrits sur notre site

Rapide et sans engagement

Rapide et sans engagement

Si les devis transmis ne vous conviennent pas, vous êtes libre de ne pas y répondre

  1. Diagnostic immobilier
  2. Amiante

Le diagnostic amiante est un constat visuel non destructif qui permet de déterminer la présence ou l'absence d'amiante dans les immeubles d'habitation (maison, appartement...), les locaux professionnels ou industriels et les établissements recevant du public (ERP) dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997.

Pour chaque intervention, et notamment en cas de doute du diagnostiqueur immobilier, des prélèvements peuvent être effectués sur des matériaux afin d'être analysés. En cas de démolition ou de travaux, le diagnostiqueur immobilier doit établir un diagnostic dit "destructif" des parties de constructions pour effectuer des prélèvements par type de matériaux, et ce, afin de vérifier la présence ou non d'amiante.

L'amiante, un danger potentiel pour la santé

L'amiante est un type de fibres présente dans les roches. Lorsque ces fibres sont en suspension dans l'air, elles peuvent être inhalées et causer de graves problèmes de santé. L'amiante est le plus souvent associé au cancer du poumon, mais il est également lié au mésothéliome, un cancer de la paroi de la cage thoracique. L'amiantose, une maladie pulmonaire chronique, est un autre risque associé au contact avec cette matière. L'exposition à l'amiante peut aussi provoquer d'autres problèmes respiratoires tel qu'un épanchement pleural (accumulation de liquide autour des poumons).

Il est important de prendre les précautions nécessaires lors de la manipulation de l'amiante pour éviter toute exposition. Les professionnels doivent utiliser un équipement de protection approprié lorsqu'ils manipulent le matériau et suivre les instructions de sécurité de leur employeur. Il est également essentiel de s'assurer que tous les matériaux anciens ou obsolètes ne sont plus utilisés afin de prévenir tout risque pour la santé. En outre, il est important de tester la présence d'amiante lors de la rénovation ou de la démolition de vieux bâtiments.

Comment s'effectue le diagnostic amiante ?

Les repérages d'amiante sont essentiels pour identifier les matériaux contenant de l'amiante (MCA) qui peuvent être présents dans un bâtiment. Le type de repérage requis dépend de l'âge, de l'état et de l'utilisation du bien, ainsi que de la présence éventuelle de travaux de rénovation ou de démolition. Un diagnostiqueur certifié effectue une inspection approfondie du local et prélève des échantillons de tout matériau suspect pour analyse.

Diverses techniques analytiques peuvent être utilisées pour confirmer la présence d'amiante, et les résultats du contrôle sont utilisés pour élaborer un plan de gestion de l'amiante, le cas échéant. Ce plan doit décrire les travaux correctifs nécessaires, tels que l'élimination ou l'encapsulation des MCA, ainsi que la surveillance et la maintenance continues. Les repérages et prélèvements doivent être effectués par des techniciens qualifiés afin d'assurer la sécurité des occupants et/ou des travailleurs sur le chantier.

Le diagnostic amiante obligatoire avant vente

Un diagnostic de repérage amiante doit obligatoirement être réalisé en cas de vente d'un bien immobilier construit avant le 1er juillet 1997 (date de dépôt du permis de construire), qu'il s'agisse d'une maison individuelle, d'un appartement en copropriété ou de tout autre type de local. Ce diagnostic doit être fourni par le propriétaire vendeur au plus tard lors de la signature de l'acte de vente et doit être annexé au dossier de diagnostic technique (DDT).

Dans le cas d'un bien immobilier géré en copropriété, le propriétaire doit faire établir un diagnostic sur ses parties privatives et demander à son syndic de lui fournir le dossier technique amiante (DTA) établit sur les parties communes de l'immeuble (obligatoire depuis décembre 2005). Lors de la vente d'un bien immobilier, dans le cas où le propriétaire ne présente pas le diagnostic amiante, il ne pourra se prévaloir d'aucune garantie sur les vices cachés en cas de problème survenant ultérieurement.

En l'absence de ce diagnostic immobilier dans le DDT, l'acquéreur du logement peut faire réaliser lui-même le diagnostic et imposer la prise en charge des travaux de désamiantage aux frais de l'ancien propriétaire si la présence d'amiante est démontrée, ou bien rendre l'acte de propriété caduque. Le diagnostic amiante présenté lors d'une vente n'a qu'un but informatif, les parties respectives devant alors décider qui prendra la charge des travaux éventuels. À noter que l'acheteur aura alors 3 ans pour effectuer la mise en conformité du bien immobilier.

Le diagnostic amiante des parties privatives (DAPP)

Depuis le 1er juin 2013, devant la recrudescence de problèmes de santé publique causés par l'amiante, la réalisation d'un diagnostic amiante des parties privatives est obligatoire pour tous les biens immobiliers à usage principal d'habitation construits avant le 1er janvier 1997.

Le DAPP doit permettre le repérage des matériaux contenant de l'amiante. Il doit en outre préciser l'état de conservation des matériaux susceptibles d'être amiantés. Pour cela, une note de 1 à 3 est attribuée pour chacun des matériaux analysés. Une note de 1 correspond à un matériau en bon état. Dans ce cas, un contrôle est nécessaire tous les 3 ans. Une note de 3 indique une dégradation du matériau analysé avec obligation de travaux de désamiantage, de confinement ou d'encapsulage des matériaux amiantés.

Le DAPP ne remplace pas la réalisation du diagnostic amiante obligatoire pour la vente d'un appartement ou d'une maison dont l'analyse est plus complète.

Quelle est la différence entre le DAPP et le DTA ?

Le diagnostic amiante des parties privatives (DAPP) et le dossier technique amiante (DTA) ne contrôlent pas les mêmes types de matériaux, à savoir :

  • Le DAPP est chargé de repérer la présence d'amiante dans les matériaux de la liste A (calorifugeages, faux plafonds, flocages...) des parties privatives (box, caves, garages...).
  • Le DTA permet en plus le repérage d'amiante dans les matériaux de la liste B (canalisations, conduits, parois intérieures verticales, plafonds, planchers, toitures...) des parties communes (cages d'escaliers, façades...).

Si la présence de matériaux amiantés est constatée, DAPP et DTA ont la même durée de validité qu'un diagnostic amiante, c'est à dire 3 ans. S'il démontre une absence d'amiante, le diagnostic a une durée de validité illimitée.

Le diagnostic amiante avant travaux (DAAT)

Avant la réalisation de travaux de rénovation ou de réhabilitation dans un immeuble, un appartement ou une maison individuelle dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997, le propriétaire à l'obligation de faire procéder, par un professionnel ayant reçu une certification, à la réalisation d'un diagnostic amiante avant travaux (DAAT), également appelé repérage amiante avant travaux (RAAT) afin de vérifier l'éventuelle présence d'amiante.

Depuis le 19 juillet 2019, le diagnostic amiante a été étendu et est désormais obligatoire pour tous types de menus travaux réalisés par un particulier ou un professionnel dans un bâtiment.

Pour réaliser le diagnostic, le diagnostiqueur immobilier doit prélever des échantillons dans les matériaux de construction afin de vérifier la présence ou l'absence d'amiante.

En cas de non réalisation du diagnostic amiante avant travaux (ou démolition), les entreprises intervenant sur un chantier doivent stopper les travaux. Des dispositions doivent être prises : confinement des matériaux amiantés, encapsulage, mesures d'empoussièrement... afin d'éviter les risques sanitaires, mais également pour se mettre en conformité.

Sur un site comportant une présence d'amiante, il faut impérativement faire procéder à un désamiantage, au confinement et au retrait des matériaux. Pour cela, il faut faire appel à une société spécialisée. Cette dernière doit réaliser l'enlèvement et l'élimination des déchets dans une décharge adaptée. La réalisation d'un diagnostic après travaux est ensuite nécessaire.

Le diagnostic amiante obligatoire après travaux

Après les travaux de démolition dans un immeuble, une maison, un appartement dont le permis de construire date d'avant le 1er juillet 1997 et qui a fait l'objet d'un repérage amiante positif lors du diagnostic avant travaux (ou démolition), le propriétaire ou le maitre d'ouvrage doit obligatoirement faire réaliser, par un expert certifié, un diagnostic amiante après travaux afin de contrôler qu'il n'y a plus de présence d'amiante.

Le diagnostic après travaux se fait en deux étapes, un état global des lieux et un examen visuel :

  • L'état global des lieux est l'analyse de première restitution, dite libératoire. Le diagnostic permet de vérifier l'absence de particules d'amiante, notamment dans l'air ambiant ainsi que dans les parties de la construction (flocages, calorifugeages, faux plafonds...). Il concerne les zones où ont été réalisées les travaux. Dans le cas où de l'amiante est encore présent, la zone doit être traitée.
  • L'examen visuel est défini par la norme NF X46-021 d'août 2010 et l'article R1334-29-3 du Code de la santé publique. L'expert doit ainsi contrôler qu'aucune présence d'amiante n'est encore visible. Si c'est le cas, le chantier est alors déclaré conforme.

À noter que les deux étapes du diagnostic doivent être réalisées par le même expert.

Le diagnostic amiante avant démolition (DAAD)

Avant la démolition de tout ou partie d'un immeuble bâti dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997, le propriétaire est obligé de faire exécuter, par un diagnostiqueur certifié, un diagnostic amiante avant démolition (DAAD) afin de vérifier la présence d'amiante. Dans ce cas, le diagnostiqueur immobilier doit effectuer des prélèvements dans les parties de la construction afin de contrôler l'existence ou l'absence d'amiante.

En cas de présence d'amiante dans les matériaux de construction, il faut alors procéder après leur évacuation à un dépoussiérage des matériaux restants afin que ces derniers ne soient pas contaminés à leur tour. Il faut ensuite procéder à la réalisation d'un diagnostic après travaux.

Prix du diagnostic amiante

Les tarifs pour faire réaliser un diagnostic amiante sont compris entre 80 et 140 euros. Ils sont variables en fonction du type de bien, de sa surface, de son emplacement géographique... Connaitre tous les tarifs des diagnostics immobiliers.

Durée de validité du diagnostic amiante

3 ans si la présence d'amiante est détectée. Illimitée si aucune présence. S'il a été réalisé avant le 1er novembre 2007, il doit être renouvelé. Si le diagnostic a été effectué avant 2013, il doit être renouvelé en cas de vente.

Réalisation du diagnostic

Le diagnostic amiante doit absolument être réalisé par un diagnostiqueur immobilier titulaire d'une certification délivrée par un organisme accrédité par le COFRAC (comité français d'accréditation).

Si vous souhaitez obtenir un devis uniquement pour le diagnostic immobilier amiante, vous pourrez l'indiquer dans le champ "précisez votre demande" situé à la fin du formulaire de "demande de devis".

Devis en cours

  • 02/02/2023 Diagnostics immobiliers / 92600 Asnières-sur-Seine
  • 02/02/2023 Diagnostics immobiliers / 13001 Marseille
  • 01/02/2023 Diagnostics immobiliers / 92390 Villeneuve-la-Garenne
  • 01/02/2023 Diagnostics immobiliers / 59118 Wambrechies
Voir tout

Blog

  • DPE collectif : ce qu’il faut savoir

    02/02/2023

    L’énergie devenant une ressource de plus en plus précieuse, il est important de comprendre comment évaluer la performance de notre utilisation collective de l’énergie. Le DPE collectif est un outil …

    Lire la suite
  • Diagnostic humidité : ce qu’il faut savoir

    01/02/2023

    L’humidité excessive dans une maison peut dégrader la qualité de l’air et entraîner des risques pour la santé dus au développement de moisissures. En outre, un taux d’humidité élevé peut …

    Lire la suite
  • Les 7 diagnostics obligatoires pour une location en 2023

    31/01/2023

    Le marché de l’immobilier continue d’évoluer, tout comme les conditions dans lesquelles les propriétaires mettent leurs biens en location. Bien qu’il existe de nombreux critères à remplir pour louer un …

    Lire la suite
  • Les 10 diagnostics obligatoires pour une vente en 2023

    30/01/2023

    Envisagez-vous d’acheter ou de vendre une propriété cette année ? Si c’est le cas, certains diagnostics immobiliers doivent être réalisés avant que toute offre puisse être faite et acceptée. Dans …

    Lire la suite
  • État des nuisances sonores et aériennes (ENSA) : obligatoire pour la location

    27/01/2023

    La pollution sonore peut avoir un impact majeur sur la qualité de vie, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de nos maisons. C’est pourquoi les propriétaires ont désormais l’obligation de fournir …

    Lire la suite