Experts qualifiés et assurés

Experts qualifiés et assurés

Les experts inscrits sont proches de chez vous et ont été scrupuleusement vérifiés

100% gratuit et indépendant

100% gratuit et indépendant

Nous sommes neutres et en aucun cas affiliés avec les experts inscrits sur notre site

Rapide et sans engagement

Rapide et sans engagement

Si les devis transmis ne vous conviennent pas, vous êtes libre de ne pas y répondre

  1. Expertise du bâtiment
  2. État parasitaire

L'objectif de l'état parasitaire est de repérer la présence ou la trace d'éléments de dégradation biologique des bois dans un bâtiment. Les recherches portent sur les insectes xylophages comme les termites, les capricornes, les lyctus, les vrillettes... mais également sur les champignons lignivores tels que la mérule.

Ces parasites vivent généralement cachés dans le bois et les emplacements humides, sombres et mal ventilés comme par exemple derrière les plinthes ou sous les parquets.

Qu'est-ce que l'état parasitaire ?

Cette expertise, autrement appelée diagnostic parasitaire, vise à détecter la présence de :

  • Insectes xylophages comme les termites.
  • Insectes à larves xylophages comme les vrillettes, les capricornes, les lyctus...
  • Champignons lignivores, principalement la mérule.

Sans traitement préventif ou curatif, ces derniers peuvent occasionner d'importantes dégradations au sein des bâtiments.

Pour informations, les insectes xylophages et les champignons prolifèrent surtout dans les coins humides. Certaines situations favorisent également l'infestation telles que la présence d'une malfaçon dans la construction ou encore la présence d'une fuite d'eau non réparée.

Dans le cas où vous planifiez des travaux de rénovation, il est important de tenir compte des spécificités du bâti existant afin de ne pas encourager le développement des parasites. C'est notamment le cas lorsqu'on recouvre un mur "respirant" d'un isolant plaqué.

L'état parasitaire est-il obligatoire ?

Il n'existe aucune obligation législative ou règlementaire qui impose la réalisation d'un diagnostic parasitaire. Toutefois, dans le cadre d'une vente, le notaire chargé de la transaction peut l'exiger lorsque le bien immobilier se situe dans une zone infestée ou dans une région associant taux élevé d'humidité et chaleur humide.

Lorsque le notaire l'exige, le rapport qui en découle doit être annexé au dossier de diagnostic technique (DDT). Les acquéreurs potentiels peuvent ainsi prendre connaissance d'une infestation et prévoir les travaux qui s'y réfèrent.

Il est à noter que, si l'état parasitaire en lui-même n'est pas obligatoire, le diagnostic termites et le diagnostic mérule le sont lorsque le bien se trouve dans une zone d'infestation. Bien entendu, ces derniers ne peuvent en aucun cas être remplacés par le diagnostic parasitaire.

Comment se déroule le diagnostic parasitaire ?

Même s'il n'est pas obligatoire, sa réalisation doit suivre une méthodologie définie par la norme NF P03-200. Une visite sur le terrain du diagnostiqueur est obligatoire puisqu'il doit observer, analyser et inspecter tous les éléments en bois visibles et accessibles. Sont alors passés au crible le plancher, les plinthes, les bâtis de portes et fenêtres, la charpente...

Le professionnel procède d'abord par un examen visuel suivi d'un sondage mécanique du bois avec un poinçon. Il réalise ensuite un sondage électronique en utilisant un humidimètre. Cet appareil lui permet de déterminer le taux d'humidité présent dans le bois.

L'expertise reste superficielle. L'expert n'est pas autorisé à démonter ou à détruire les parties en bois à analyser.

À l'issue de son examen, il rédige un rapport dans lequel il précise :

  • La nature de l'infestation, le cas échéant.
  • La localisation des parasites.
  • Le type de champignon s'il en a détecté.

Le contrôle doit être confié à un professionnel certifié puisque ce travail requiert des compétences pointues. Les insectes étant cachés dans le bois, l'expert se base sur différents critères pour déterminer le type d'infestation.

Quelle est la durée de validité du rapport ?

Il n'y a pas de durée de validité précise en ce qui concerne l'état parasitaire puisqu'aucune règlementation ne l'encadre. On dit seulement qu'il est valable à l'instant T. On sait toutefois que le rapport perd de sa pertinence au fil du temps. Il revient donc au propriétaire ou au notaire de le faire entreprendre à nouveau lorsqu'ils le jugent nécessaire.

Quand faut-il réaliser un état parasitaire ?

En premier lieu, il convient de distinguer l'état parasitaire du diagnostic termites qui est obligatoire en cas de vente d'un logement. L'état parasitaire n'est régi par aucun texte règlementaire et n'est donc soumis à aucune obligation légale. Cependant, il est fréquemment imposé par les notaires en cas de vente d'un bien immobilier situé dans certaines zones à risques et notamment soumises à un fort taux d'humidité.

Dès lors, afin de faire preuve de sa bonne foi et de démontrer qu'il n'y a pas de vice caché, il est recommandé de joindre le rapport d'état parasitaire à l'acte de vente pour éviter tout litige ultérieur.

Comment se protéger des champignons lignivores ?

Il faut être vigilant surtout en cas de travaux de rénovation, car cela peut favoriser la propagation de ces parasites. Il est donc recommandé de toujours bien aérer les pièces afin que le bois soit toujours bien sec (moins de 20% de taux d'humidité). Il faut également penser à vérifier le bon fonctionnement du système de ventilation.

L'état parasitaire sur la recherche de termites et autres insectes xylophages doit obligatoirement être réalisé par un expert certifié.

Quel est le prix d'un état parasitaire ?

Le prix varie d'un professionnel à un autre. D'une façon globale, il est établi en se basant sur trois points :

  • La réalisation du diagnostic proprement dit et la surface à analyser.
  • La rédaction du rapport avec, éventuellement, quelques recommandations de la part du diagnostiqueur.
  • L'expédition du rapport jusqu'au client.

En moyenne, le tarif de base tourne autour de 70-80 euros.

Devis en cours

  • 04/07/2022 Diagnostics immobiliers / 77170 Brie-Comte-Robert
  • 03/07/2022 Études énergétiques / 06150 Cannes
  • 03/07/2022 Études énergétiques / 69260 Charbonnières-les-Bains
  • 01/07/2022 Diagnostics immobiliers / 34150 Puéchabon
Tous les devis

Blog

  • DPE opposable, quelles conséquences ?

    28/06/2022

    Depuis le 1er juillet 2021, le nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) est entré en vigueur. Parmi les évolutions qu’il apporte par rapport au « DPE ancien », il y a son caractère opposable. C’est un qualificatif …

    Lire la suite
  • Pourquoi réaliser un DPE contradictoire ?

    21/06/2022

    Depuis le 1er juillet 2021, le DPE (diagnostic de performance énergétique), n’a plus uniquement une valeur informative, mais est désormais opposable. Cela signifie qu’en cas de diagnostic erroné, l’acheteur ou le locataire d’un bien immobilier …

    Lire la suite
  • Quelles sont les maladies liées au plomb ?

    14/06/2022

    Présent naturellement dans l’écorce terrestre, le plomb est un métal toxique que l’organisme a du mal à éliminer. Lorsqu’on y est exposé, il va s’accumuler dans l’organisme et intoxiquer le sang, les organes et les …

    Lire la suite
  • Pourquoi réaliser un diagnostic plomb contradictoire ?

    07/06/2022

    Le diagnostic plomb figure parmi les expertises obligatoires que le propriétaire doit présenter au moment de la vente ou de la mise en location d’un bien immobilier. Il doit être réalisé par un professionnel. Une …

    Lire la suite
  • Quelles sont les maladies liées à l’amiante ?

    31/05/2022

    L’amiante est un produit naturel fibreux longtemps utilisé dans le secteur du bâtiment pour ses propriétés isolantes. Son utilisation a toutefois été interdite en 1997, car il a été découvert qu’une exposition à des particules …

    Lire la suite