Experts qualifiés et assurés

Experts qualifiés et assurés

Les experts inscrits sont proches de chez vous et ont été scrupuleusement vérifiés

100% gratuit et indépendant

100% gratuit et indépendant

Nous sommes neutres et en aucun cas affiliés avec les experts inscrits sur notre site

Rapide et sans engagement

Rapide et sans engagement

Si les devis transmis ne vous conviennent pas, vous êtes libre de ne pas y répondre

  1. Expertise du bâtiment
  2. Qualité de l'air

Le diagnostic de contrôle de la qualité de l'air intérieur (QAI) permet d'analyser la qualité de l'air ambiant dans un local (logement, bureau...) afin de déterminer si des polluants sont présents (gaz divers, produits chimiques, poussières, particules allergènes...).

De nombreux accidents, allergies, maladies respiratoires sont causés chaque année par la présence de polluants dans l'air que nous respirons. Il faut savoir que, d'une façon générale, l'air intérieur est bien plus pollué que l'air extérieur, d'où l'intérêt d'effectuer un diagnostic de contrôle de la qualité de l'air intérieur pour garantir aux occupants un air sain.

Qu'est-ce que le diagnostic qualité de l'air ?

Le diagnostic QAI a pour objectif de mesurer le taux de pollution au sein d'un local fermé. Il met en exergue les différents polluants présents dans l'air ambiant. Grâce à cela, il est plus facile de remonter jusqu'à leur source et d'y remédier afin que les occupants puissent respirer un air sain.

Pourquoi réaliser un diagnostic qualité de l'air ?

L'air ambiant est beaucoup plus pollué que l'air extérieur. Comme il stagne au sein d'un milieu fermé, il est chargé en :

  • CO2 : ce dernier provient de la respiration des personnes qui occupent la pièce et des appareils à combustion comme la cheminée, le chauffage d'appoint, le poêle...
  • Humidité : elle est issue de la respiration, de la condensation, de l'hygiène, de la cuisine...
  • Polluants chimiques : ils proviennent des produits d'entretien utilisés, des peintures, des isolants, des revêtements, du mobilier et du radon qu'émet le sous-sol.

Leur accumulation au sein du logement ou d'un local fermé favorise le développement de nombreux problèmes de santé. Cela peut aller de petites allergies à des cas plus graves comme des maladies respiratoires, l'asthme notamment ou encore certains cancers. Le diagnostic qualité de l'air est une bonne solution pour prévenir ces risques sanitaires.

Le diagnostic qualité de l'air est-il obligatoire ?

Le diagnostic qualité de l'air est obligatoire pour :

  • Les établissements accueillant des enfants de moins de 6 ans (crèche, garderies...) ainsi que les écoles maternelles et élémentaires : l'obligation est instaurée depuis le 1er janvier 2018.
  • Les établissements d'enseignement et de formation du second degré (collèges et lycées) ainsi que les centres de loisirs : l'obligation est en vigueur depuis le 1er janvier 2020.

L'obligation concernera tous les établissements couverts recevant du public à partir du 1er janvier 2023. Pour l'heure, sa réalisation n'est pas obligatoire dans les logements, dans les bureaux et dans les entreprises, mais est recommandée pour préserver la santé des occupants et des salariés.

Qui est habilité à réaliser un diagnostic qualité de l'air ?

Le diagnostic qualité de l'air doit être confié à un professionnel certifié par un organisme accrédité par le comité français d'accréditation (COFRAC). Sa mission doit respecter différentes normes telles que :

  • La NF EN 50543 : pour la mesure du CO2 et/ou du CO dans les locaux.
  • La NF EN ISO 16000-4 : pour le dosage du formaldéhyde.
  • La NF EN ISO 16017-2 : pour la mesure de l'air ambiant des lieux de travail.

Le diagnostiqueur doit aussi tenir compte des valeurs guides pour l'air intérieur (VGAI) et des limites d'exposition pour les personnels (VLEP) instaurées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) et le Haut Conseil de la santé publique (HSCP).

Il est à noter que l'appareil de mesure utilisé par le professionnel varie en fonction du type de polluant que l'on souhaite mesurer.

Comment se déroule le diagnostic qualité de l'air ?

Pour effectuer une analyse précise, le professionnel doit mettre en place des capteurs d'air dans les différentes pièces à expertiser. Pendant au moins 24 heures, ces derniers vont capturer les molécules présentes dans l'air ambiant. Elles seront ensuite analysées pour être identifiées et quantifiées pour en déterminer la concentration.

L'utilisation seule d'un analyseur compact ne permet pas d'obtenir des résultats probants puisque ce dernier donne des résultats à un instant T uniquement et seulement pour quelques polluants.

Là où il est obligatoire, le diagnostic doit être refait tous les 7 ans.

Quelle est la méthode d'analyse de la qualité de l'air ?

Afin de procéder à l'analyse, le technicien doit effectuer des prélèvements d'air et vérifier notamment l'efficacité des réseaux de ventilation et d'aération des locaux. Dans chaque pièce sont mesurés le taux d'humidité, le taux de dioxyde de carbone (CO2) et, dans le cas d'un système de chauffage fonctionnant aux énergies fossiles, le taux de monoxyde de carbone, gaz inodore et responsable chaque année de nombreux décès en France.

La remise du rapport par un expert indépendant

Comme c'est déjà le cas pour les autres diagnostics, l'entreprise ou l'expert immobilier qui intervient pour effectuer le diagnostic doit être totalement indépendant et en aucun cas être affilié à une quelconque entreprise de dépollution de l'air. Si une pollution de l'air ambiant est effectivement constatée par le technicien diagnostiqueur, le rapport doit en outre proposer des solutions techniques d'amélioration de la qualité de l'air intérieur.

Quel est le prix d'un diagnostic qualité de l'air ?

Pour les maisons individuelles et les appartements, le cout moyen du diagnostic qualité de l'air tourne autour de 100 - 120 euros. Pour les établissements plus grands, le devis peut être plus élevé puisque le tarif est fonction du nombre de pièces à étudier et de leur volume.

Devis en cours

  • 04/07/2022 Diagnostics immobiliers / 77170 Brie-Comte-Robert
  • 03/07/2022 Études énergétiques / 06150 Cannes
  • 03/07/2022 Études énergétiques / 69260 Charbonnières-les-Bains
  • 01/07/2022 Diagnostics immobiliers / 34150 Puéchabon
Tous les devis

Blog

  • DPE opposable, quelles conséquences ?

    28/06/2022

    Depuis le 1er juillet 2021, le nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) est entré en vigueur. Parmi les évolutions qu’il apporte par rapport au « DPE ancien », il y a son caractère opposable. C’est un qualificatif …

    Lire la suite
  • Pourquoi réaliser un DPE contradictoire ?

    21/06/2022

    Depuis le 1er juillet 2021, le DPE (diagnostic de performance énergétique), n’a plus uniquement une valeur informative, mais est désormais opposable. Cela signifie qu’en cas de diagnostic erroné, l’acheteur ou le locataire d’un bien immobilier …

    Lire la suite
  • Quelles sont les maladies liées au plomb ?

    14/06/2022

    Présent naturellement dans l’écorce terrestre, le plomb est un métal toxique que l’organisme a du mal à éliminer. Lorsqu’on y est exposé, il va s’accumuler dans l’organisme et intoxiquer le sang, les organes et les …

    Lire la suite
  • Pourquoi réaliser un diagnostic plomb contradictoire ?

    07/06/2022

    Le diagnostic plomb figure parmi les expertises obligatoires que le propriétaire doit présenter au moment de la vente ou de la mise en location d’un bien immobilier. Il doit être réalisé par un professionnel. Une …

    Lire la suite
  • Quelles sont les maladies liées à l’amiante ?

    31/05/2022

    L’amiante est un produit naturel fibreux longtemps utilisé dans le secteur du bâtiment pour ses propriétés isolantes. Son utilisation a toutefois été interdite en 1997, car il a été découvert qu’une exposition à des particules …

    Lire la suite