Experts qualifiés et assurés

Experts qualifiés et assurés

Les experts inscrits ont été scrupuleusement vérifiés et sont proches de chez vous

100% gratuit et indépendant

100% gratuit et indépendant

Nous sommes neutres et en aucun cas affiliés avec les experts inscrits sur notre site

Rapide et sans engagement

Rapide et sans engagement

Si les devis transmis ne vous conviennent pas, vous êtes libre de ne pas y répondre

  1. Expertise du bâtiment
  2. Humidité

L'humidité dans les logements concerne plus d'un logement sur quatre en France. Les causes des problèmes d'humidité sont nombreuses et les solutions pouvant y remédier également. Ce qu'il est important de savoir, c'est que les problèmes d'humidité doivent être obligatoirement traités, sinon ils ne disparaissent jamais.

Qu'est-ce que le diagnostic humidité ?

C'est une expertise qui vise à analyser le taux d'humidité au sein d'un local.

Il faut savoir que la présence d'humidité à la maison est normale à condition de la maintenir à un niveau correct. Il ne faut pas qu'elle soit trop élevée ou trop basse. Le taux idéal se situe entre 40 et 60%. En-deçà ou au-delà de ces seuils, un inconfort et divers troubles de la santé peuvent survenir.

Le contrôle sert à mesurer ce taux d'humidité et à déterminer les éventuelles causes de dysfonctionnement. En fonction des résultats recueillis, le professionnel établit un rapport et avance des solutions à adopter pour ramener le taux d'humidité à un niveau normal.

Comment se déroule le diagnostic humidité ?

L'expertise se déroule en plusieurs étapes :

  • Analyse visuelle des lieux : le diagnostiqueur commence par analyser les signes d'humidité au sein du logement.
  • Mesure du taux d'humidité : après avoir observé les traces, il va prendre des mesures pour déterminer précisément le taux d'humidité dans la pièce. En premier lieu, il se sert d'un hygromètre pour déterminer la concentration d'humidité dans l'air ambiant.

Il poursuit son examen par la prise de mesure de différents échantillons du bâtiment comme le sol ou le bas des murs. Pour cela, le technicien utilise un humidimètre. Cet appareil permet de déterminer le taux d'humidité des matériaux testés. Si besoin est, il peut faire des prélèvements de matière. Parmi les analyses menées, l'une d'elles consiste à déterminer la concentration de sels minéraux dans les murs.

Que se passe-t-il après le diagnostic ?

À ce stade, le professionnel a seulement des chiffres confirmant ou non la présence d'un excès ou d'une insuffisance d'humidité. Il ne peut pas encore en expliquer la cause. La procédure à mettre en place est alors la suivante :

  • Vérification du système de ventilation et recherche des éventuelles sources d'humidité : la source de l'humidité peut être des infiltrations d'eau au niveau de la toiture ou des murs, l'écoulement de la pluie sur le mur extérieur, des remontées capillaires du sol, une condensation excessive, une mauvaise ventilation...
  • Interprétation des résultats et des constats : une fois que le professionnel aura fait le tour, il étudie les données récoltées pour déterminer les risques encourus et établir quelques recommandations pour traiter le problème d'humidité.
  • Rédaction du rapport : les données récoltées ainsi que les conclusions du diagnostiqueur doivent être mentionnées dans le rapport qu'il remet au propriétaire. Il doit également détailler les techniques utilisées pour mesurer le taux d'humidité et y inscrire la liste des traitements préconisés.

Quand faut-il réaliser le diagnostic humidité ?

Avant toute chose, le diagnostic humidité ne figure pas sur la liste des diagnostics immobiliers obligatoires à entreprendre, que ce soit pour la vente ou la mise en location d'un logement. Toutefois, quand vous remarquez certains signes se référant à un problème d'humidité, il est conseillé de le faire réaliser. Cela va vous permettre d'entreprendre les travaux nécessaires pour le bien des occupants, mais aussi dans l'intérêt du bâtiment. Notez qu'une forte humidité non traitée endommage les structures du bâti et favorise le développement des insectes xylophages.

Qui doit faire entreprendre le diagnostic ?

Dans le cadre d'une vente, c'est le propriétaire vendeur qui doit faire entreprendre le diagnostic. Les frais seront alors à sa charge. Dans le cadre d'une location, le locataire peut faire réaliser l'expertise en prenant les frais à sa charge. Il peut ensuite demander au propriétaire de réaliser les travaux pour traiter les problèmes d'humidité.

Quelles sont les conséquences de l'humidité ?

Des fenêtres embuées, du papier peint qui se décolle, des traces bleuâtres, une sensation de froid dans les pièces, du salpêtre sur les murs, des remontées capillaires... ce sont les quelques symptômes que l'on rencontre quand l'humidité est déjà présente dans un logement. On peut ajouter que l'excès d'humidité augmente le risque d'infection des occupants, car il permet la prolifération des acariens, allergènes, champignons, insectes... et fait en outre consommer plus d'énergie pour maintenir une température dans le logement, ce qui se concrétise par des factures énergétiques plus élevées.

Qui peut effectuer l'expertise ?

Le diagnostic doit être réalisé par un professionnel indépendant et non pas par l'entreprise chargée de réaliser les travaux et ceci pour deux raisons : un expert possède à coup sûr la formation et l'expérience nécessaire pour réaliser ce type d'acte. D'autre part, un expert indépendant ne sera pas motivé pour vous vendre une autre prestation après son diagnostic. C'est donc pour le client un gage d'impartialité et de sécurité supplémentaire.

Comment régler les problèmes d'humidité ?

À chaque problème sa solution, et il serait extrêmement hasardeux de donner ici l'impression qu'il existe un seul traitement adapté à tous les problèmes. Il faut savoir que, selon le degré d'humidité et sa provenance, le problème peut être dû à un simple problème de ventilation, ou bien être traité par des produits hydrofuges dans les cas les plus simples. Cependant d'autres solutions existent et peuvent également être mise en œuvre : drainage, membrane d'étanchéité, électro-osmose, injection de résine...

Quel est le prix d'un diagnostic humidité ?

En moyenne, le diagnostic humidité coute aux environs de 300 euros. Le prix est établi en fonction de la surface du bâtiment à expertiser.

Devis en cours

  • 09/12/2022 Diagnostics immobiliers / 78000 Versailles
  • 09/12/2022 Expertises du bâtiment / 07460 Saint-Sauveur-de-Cruzières
  • 09/12/2022 Diagnostics immobiliers / 34490 Murviel-lès-Béziers
  • 09/12/2022 Diagnostics immobiliers / 71000 Mâcon
Voir tout

Blog

  • Diagnostic électrique : obligatoire pour la vente

    08/12/2022

    Avant la mise en vente d’un bien immobilier, son propriétaire doit effectuer différents contrôles pour s’assurer que le logement est conforme aux normes en vigueur. L’un de ces contrôles est …

    Lire la suite
  • Diagnostic amiante : obligatoire pour la vente

    06/12/2022

    Le repérage amiante est l’une des expertises obligatoires que vous êtes tenu de fournir lors de la vente d’un bien immobilier. L’objectif à terme est de faire en sorte que …

    Lire la suite
  • Comment savoir si votre logement est une passoire thermique ?

    01/12/2022

    Savoir si votre logement est une passoire thermique est essentiel pour économiser sur vos factures énergétiques. En effet, ces logements sont particulièrement énergivores et il est important de les identifier …

    Lire la suite
  • Quels sont les diagnostics obligatoires pour la vente d’une maison ?

    30/11/2022

    Lorsque l’on souhaite vendre une maison, il est nécessaire de faire réaliser des diagnostics immobiliers. Ces derniers permettront de préciser à l’acquéreur les points forts et les points faibles du …

    Lire la suite
  • Comment conserver la chaleur dans votre maison ?

    29/11/2022

    Si vous vivez dans une maison mal isolée, il peut être très difficile de la chauffer correctement en hiver. Cependant, vous n’avez pas toujours le budget ou le temps de …

    Lire la suite