Experts qualifiés et assurés

Experts qualifiés et assurés

Les experts inscrits ont été scrupuleusement vérifiés et sont proches de chez vous

100% gratuit et indépendant

100% gratuit et indépendant

Nous sommes neutres et en aucun cas affiliés avec les experts inscrits sur notre site

Rapide et sans engagement

Rapide et sans engagement

Si les devis transmis ne vous conviennent pas, vous êtes libre de ne pas y répondre

  1. Étude énergétique
  2. Éco-PTZ

En vigueur depuis le 1er avril 2009, l'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est un engagement du Grenelle de l'environnement. Ce dispositif permet de financer la rénovation énergétique de son logement (jusqu'à 30.000 euros de prêt à 0%). La durée de remboursement de ce prêt est de 10 ans, mais il est possible de réduire ce délai à 3 ans (un an sur demande spécifique) ou de l'allonger jusqu'à 15 ans. Il est accordé sans condition de ressources.

Qu'est-ce que l'éco-PTZ ?

C'est un prêt aidé par l'État qui est à taux nul, donc sans intérêts. Bonne nouvelle, la loi de finances 2022 a prolongé l'éco-PTZ jusqu'en décembre 2023. Quelques modifications y ont cependant été apportées pour encourager les ménages à entreprendre des travaux d'amélioration énergétique.

Quelles sont les nouveautés récemment adoptées pour l'éco-PTZ ?

Parmi les dernières nouveautés apportées, il faut savoir que dorénavant ce prêt :

  • Peut aller jusqu'à 50.000 euros lorsque le crédit a été souscrit après le 1er janvier 2022.
  • Peut être remboursé sur une vingtaine d'années, soit entre 180 et 240 mois, mais vous pouvez demander une durée de remboursement réduite de 3 ans.
  • Est accordé lorsque le logement a été construit il y a plus de 2 ans.

Quels sont les travaux réellement couverts par l'éco-PTZ ?

Globalement, ce prêt sert à financer des travaux de rénovation énergétique. Dans les détails, il couvre :

  • Les travaux d'isolation et d'installation d'équipements moins énergivores et, de préférence, fonctionnant aux énergies vertes.
  • Les travaux de réhabilitation de l'assainissement individuel (non collectif) qui utilisent des systèmes ne consommant pas d'énergie.
  • Les travaux qui permettent d'atteindre un niveau de performance énergétique globale : 331kWh/m2 en énergie primaire pour le chauffage, la production d'eau chaude et le refroidissement et 35% de gain énergétique par rapport à la consommation en énergie primaire avant travaux pour ces mêmes postes.

Quel montant peut-on obtenir avec l'éco-PTZ ?

Le montant du prêt peut aller de 7.000 à 50.000 euros. La somme mise à votre disposition dépend de la nature des travaux à réaliser.

Pour les travaux d'isolation et d'installation d'équipements, le montant accordé tourne autour de :

  • 7.000 euros pour un remplacement des parois vitrées.
  • 15.000 euros pour une autre amélioration portant sur l'isolation thermique.
  • 25.000 euros pour un bouquet de deux travaux.
  • 30.000 euros pour un bouquet de trois travaux et plus.

Pour la réhabilitation du système d'assainissement individuel, on peut obtenir jusqu'à 10.000 euros.

Pour un ensemble de travaux permettant d'atteindre les seuils thermiques établis, on peut obtenir jusqu'à 50.000 euros.

Comment obtenir un éco-PTZ ?

Pour en profiter, il faut suivre une démarche spécifique, à savoir :

  • Confier les travaux à un professionnel labellisé RGE (reconnu garant de l'environnement) sauf lorsqu'il s'agit de la réhabilitation de l'assainissement non collectif. Il faut lui demander un devis détaillé et dûment rempli qui précise tous les travaux à entreprendre.
  • Joindre le formulaire de devis à son dossier de demande de prêt auprès de la banque. Outre le devis, ce dossier doit inclure un document prouvant que le logement est occupé à titre de résidence principale, que ce soit par le propriétaire lui-même ou par un locataire.

Si ce n'est pas encore le cas, le document doit faire office d'engagement à transformer le logement en résidence principale dans les 6 mois suivant la réception des travaux. Le dossier ci-dessus doit également se composer du dernier avis d'imposition, d'un document qui prouve la date de construction du logement, d'un descriptif des travaux avec le montant prévisionnel et des certificats de l'entreprise labellisée RGE.

Une fois le prêt accordé, l'emprunteur dispose d'un délai de 3 mois pour fournir à la banque des pièces prouvant la réalisation des travaux. Le formulaire "factures" devra en outre être présenté.

Notez que le capital octroyé peut être versé en une seule fois et dans son intégralité ou en plusieurs fois, c'est-à-dire au fur et à mesure que les travaux avancent.

Quelles sont les conditions pour bénéficier d'un éco-PTZ ?

Les principaux prérequis pour en bénéficier sont :

  • Être propriétaire occupant, bailleur, être une société civile ou en copropriété.
  • Le logement doit être individuel ou collectif et construit avant le 1er janvier 1990.
  • Si vous choisissez l'option "performance énergétique globale", votre logement doit avoir été construit entre le 1er janvier 1948 et le 1er janvier 1990.
  • On ne peut obtenir qu'un seul éco-prêt à taux zéro par logement.

Les prescriptions de travaux doivent être effectuées par un professionnel, constituer un ensemble cohérent de travaux d'amélioration et, au choix :

  • Soit permettre d'atteindre une performance énergétique minimale. Dans ce cas, il est obligatoire d'effectuer une étude TH-C-E ex.
  • Soit constituer un "bouquet de travaux".

Pour l'option "bouquet de travaux", au moins deux catégories de travaux doivent être mises en œuvre parmi les propositions suivantes :

Il est à noter que l'éco-PTZ peut venir en complément d'autres aides comme notamment le prêt à taux zéro (PTZ+).

Quel est le prix de l'obtention d'un éco-PTZ ?

Le cout dépend bien sûr de la multitude de travaux qui devront être mis en œuvre pour obtenir le prêt. Pour le savoir, le plus facile est de déposer une demande de devis.

Devis en cours

  • 02/02/2023 Diagnostics immobiliers / 92600 Asnières-sur-Seine
  • 02/02/2023 Diagnostics immobiliers / 13001 Marseille
  • 01/02/2023 Diagnostics immobiliers / 92390 Villeneuve-la-Garenne
  • 01/02/2023 Diagnostics immobiliers / 59118 Wambrechies
Voir tout

Blog

  • DPE collectif : ce qu’il faut savoir

    02/02/2023

    L’énergie devenant une ressource de plus en plus précieuse, il est important de comprendre comment évaluer la performance de notre utilisation collective de l’énergie. Le DPE collectif est un outil …

    Lire la suite
  • Diagnostic humidité : ce qu’il faut savoir

    01/02/2023

    L’humidité excessive dans une maison peut dégrader la qualité de l’air et entraîner des risques pour la santé dus au développement de moisissures. En outre, un taux d’humidité élevé peut …

    Lire la suite
  • Les 7 diagnostics obligatoires pour une location en 2023

    31/01/2023

    Le marché de l’immobilier continue d’évoluer, tout comme les conditions dans lesquelles les propriétaires mettent leurs biens en location. Bien qu’il existe de nombreux critères à remplir pour louer un …

    Lire la suite
  • Les 10 diagnostics obligatoires pour une vente en 2023

    30/01/2023

    Envisagez-vous d’acheter ou de vendre une propriété cette année ? Si c’est le cas, certains diagnostics immobiliers doivent être réalisés avant que toute offre puisse être faite et acceptée. Dans …

    Lire la suite
  • État des nuisances sonores et aériennes (ENSA) : obligatoire pour la location

    27/01/2023

    La pollution sonore peut avoir un impact majeur sur la qualité de vie, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de nos maisons. C’est pourquoi les propriétaires ont désormais l’obligation de fournir …

    Lire la suite