1. Énergie renouvelable
  2. Chauffage bois / Granulé

Avec le coût toujours plus élevé des énergies fossiles, dû notamment à leur raréfaction, les énergies renouvelables ont le vent en poupe. Le chauffage utilisant la biomasse comme combustible (bois et matières organiques d'origine végétale) est devenu depuis quelques années une solution écologique alternative durable et économiquement rentable. En effet, le bois est présent en grande quantité dans la nature, d'autant plus que le rendement énergétique des systèmes de chauffage au bois ne cessent de s'améliorer.

Comment ça marche ?

Pour fonctionner, certains poêles utilisent des granulés de bois (pellets) ou des bûches compressées, ces combustibles offrant une plus grande autonomie d'utilisation. Certains poêles sont même équipés d'une mise en marche électronique et programmable. D'autres appareils sont mixtes, c'est à dire qu'ils fonctionnent aussi bien au bois qu'aux granulés.

Il faut savoir qu'il n'est pas recommandé de surdimensionner un système de chauffage au bois, l'idéal est d'avoir un poêle plus petit qui fonctionne à plein rendement, car le fonctionnement au ralenti diminue la qualité de la combustion (mélange avec l'oxygène de l'air) et produit même une surconsommation de combustible ainsi que l'encrassement du système.

Les différents types de chauffage au bois ou à granulés

Le poêle à bois

Ces systèmes sont aujourd’hui conçus dans des design modernes et performants. Contrairement aux idées reçues, ils ne doivent pas forcément être encastrés ou accolés au mur. Effectivement, il est tout à fait possible de les placer au milieu de la pièce pour optimiser la diffusion de la chaleur.

Le poêle à bois offre un rendement élevé qui se chiffre entre 70 à 81%. Non seulement il peut faire office de chauffage individuel, mais aussi de chauffage d’appoint. Pour le faire fonctionner, il suffit de l’alimenter en bûches.

Il existe des variantes encore plus modernes en termes de poêles à bois. On peut notamment citer :

  • les modèles à double combustion qui sont pourvus de diverses entrées d’air pour que la chaleur augmente plus vite ;
  • les modèles dotés d’un ventilateur, lequel favorise la combustion ;
  • les modèles pourvus d’un système de réglage de température télécommandé.

Dans tous les cas, même si le transport des bûches a le don de rebuter certains consommateurs, la véritable flamme que l’on peut voir évoluer dans la chambre de combustion contribue déjà à apporter une certaine forme de chaleur réconfortante à la maison.

Que vous optiez pour un modèle en pierre, en acier, en céramique ou en fonte, le poêle à bois réchauffe doucement mais en continu. Et même à la fin de la combustion, l’âtre continue à diffuser un peu de chaleur.

Autre avantage à retenir, ce système de chauffage ne nécessite que très peu d’entretien et son installation est facile et rapide.

Le poêle à pellets ou à granulés

Le poêle à granulés est le système de chauffage qui offre le meilleur rendement avec un pourcentage oscillant entre 80 à 85%. Il est aussi l’appareil au bois qui pollue le moins et, puisqu’on utilise des granulés ou pellets au lieu de bûches, il n’y a aucun problème pour le transport de ce type de combustible.

Si vous disposez d’un système de canalisation pour diffuser la chaleur à travers la maison, le poêle à pellets peut faire office de chauffage principal sans que son rendement se réduise.

Un de ses principaux atouts est son autonomie. En effet, alors que le poêle à bois doit être régulièrement alimenté en bûche, le poêle à pellets se remplit automatiquement grâce à un réservoir de granulés directement intégré dans l’appareil. C’est ce dernier qu’il faudra contrôler de temps à autre.

Il est également possible de programmer les horaires de chauffage pour ne pas gaspiller inutilement des pellets. Selon votre budget ou vos goûts personnels, l’autonomie de ce système de chauffage peut aller de 12 à 72 heures.

Enfin, puisqu’il utilise des granulés produits à partir de chutes de bois inutilisées, ce système permet de réduire la consommation de bois.

La cheminée à insert

Avec un rendement allant de 70 à 85%, la cheminée à insert est, non seulement moderne, mais aussi performante. Son installation requiert néanmoins les services de professionnels. Mais une fois en place, elle vous offre un système de chauffage économique et écologique.

La cheminée à insert s’installe au niveau de votre vieille cheminée ou d’une cheminée toute neuve. C’est un bloc de fonte qui doit être encastré dans l’ancien foyer et qui est pourvu d’une façade vitro-céramique. Ce type de chauffage peut utiliser à la fois des granulés ou du bois.

Pour fonctionner, la cheminée à insert va aspirer l’air ambiant pour la réchauffer avant de la rejeter à travers la pièce. Pensez à bien fermer la porte vitro-céramique pour optimiser son rendement, car si vous la laissez ouverte ou entrouverte, elle sera semblable à une cheminée à foyer ouvert dont le rendement se situe entre 10 à 15% seulement.

Les aides financières

L'installation de certains types de chauffage particulièrement économes en énergie donnent droit à un crédit d'impôt, notamment ceux dont le rendement est au moins égal à 70%. Demandez conseil à un installateur pour connaître les aides dont vous pouvez bénéficier en fonction du type d'appareil de chauffage que vous aurez choisi.

Sur ExaCompare.fr, nous n'avons référencé que des professionnels dont le savoir-faire et l'expérience n'est plus à démontrer, ils pourront chiffrer gratuitement votre installation de chauffage à bois ou à granulés pour vos rénovations énergétiques ou vos installations neuves, n'hésitez pas à déposer votre demande en ligne.

Pour vous permettre d'obtenir plusieurs propositions gratuites et sans engagement pour un chauffage à bois ou à granulés, nous vous invitons à déposer votre demande de devis en ligne, vous serez contacté rapidement par des professionnels de votre région.

Experts qualifiés et assurés

Tous les prestataires inscrits sur notre site ont fait l'objet d'une vérification rigoureuse

100% indépendant et transparent

Nous sommes neutres et en aucun cas affiliés avec les experts inscrits sur notre site

Rapide et sans engagement

Si les devis transmis ne vous conviennent pas, vous êtes libre de ne pas y répondre

Blog

  • Le marché de l’immobilier d’entreprise en France

    23/04/2019

    En France, le marché de l’immobilier d’entreprise se porte très bien avec une hausse importante de 8% entre 2017 et 2018. Concrètement, 30,5 milliards d’euros ont été investis en 2018 au niveau de l’immobilier d’entreprise. …

    Lire la suite
  • Amiante dans la toiture, que faire ?

    08/04/2019

    Si l’amiante a été aussi présent dans le fibrociment utilisé autrefois dans les constructions, c’est parce qu’il présente de nombreuses propriétés telles que sa résistance aux produits chimiques, à la chaleur, au feu, à la …

    Lire la suite
  • Qu’est-ce que le DPE avec mention

    25/03/2019

    Réaliser un DPE (diagnostic de performance énergétique) est obligatoire dès lors que l’on souhaite vendre ou louer un bâtiment immobilier. Ce diagnostic vise à déterminer la consommation énergétique dudit bâtiment ainsi que de mesurer son …

    Lire la suite
  • Que faire en cas de diagnostic plomb positif

    08/03/2019

    Avant 1949, le plomb a très souvent utilisé dans les peintures et les revêtements muraux notamment pour ses propriétés anti-humidité. Si au moment de la construction et de l’utilisation des matériaux qui en contiennent, cela …

    Lire la suite
  • État de l’installation intérieure de gaz : obligation, validité

    25/02/2019

    Avant la vente ou la mise en location d’un logement, le propriétaire vendeur ou bailleur doit faire réaliser un état de l’installation intérieure de gaz ou diagnostic gaz. Cette démarche écarte tous les risques relatifs …

    Lire la suite