Experts qualifiés et assurés

Experts qualifiés et assurés

Les experts inscrits ont été scrupuleusement vérifiés et sont proches de chez vous

100% gratuit et indépendant

100% gratuit et indépendant

Nous sommes neutres et en aucun cas affiliés avec les experts inscrits sur notre site

Rapide et sans engagement

Rapide et sans engagement

Si les devis transmis ne vous conviennent pas, vous êtes libre de ne pas y répondre

  1. Étude énergétique
  2. Étude TH-C-E / TH-C-E ex

L'étude thermique de type TH-C-E ou TH-C-E ex est une méthode qui permet de déterminer par le calcul la performance énergétique initiale d'un bâtiment. La méthode TH-C-E est principalement utilisée dans les constructions neuves, alors que la méthode TH-C-E ex est exclusivement réservée aux constructions déjà existantes. C'est d'ailleurs cette dernière qui est appliquée en cas de travaux de réhabilitation.

Qu'est-ce que l'étude TH-C-E ?

C'est la méthode de calcul à utiliser pour mesurer :

  • La consommation en énergie primaire (CEP) d'un bâtiment : cela correspond à la méthode TH-C.
  • La température intérieure conventionnelle (TIC) atteint au sein du bâtiment en été : cela correspond à la méthode TH-E.

Cette méthode a été développée et instaurée par le CSTB (centre scientifique et technique du bâtiment).

Qu'entend-on par CEP ?

La CEP regroupe, pour un bâtiment, ses consommations en chauffage, en production et stockage d'eau chaude sanitaire, en ventilation, en refroidissement, en éclairage et en auxiliaires. Elle est exprimée en kWh(ep)/m2SHON/an.

Pour obtenir le label BBC (bâtiment basse consommation), la RT2012 a établi un seuil maximal de 50kWhep/m2SHON/an pour la CEP d'un bâtiment neuf.

Il est à noter que, pour le calcul TH-C, on peut aussi se baser sur le coefficient CEPréf (consommation d'énergie primaire de référence).

Quelle est la différence entre CEP et CEPréf ?

La CEP se base sur les caractéristiques réelles du bâtiment ainsi que sur ses équipements. La CEPréf, quant à elle, repose sur les caractéristiques de référence du bâtiment et de ses équipements.

Qu'entend-on par TIC ?

La TIC (température intérieure conventionnelle) varie selon le type de bâtiment. Dans un logement, elle se réfère à la température maximale enregistrée au cours d'une journée de 24 heures. Dans un bâtiment non résidentiel, elle se réfère à la température maximale enregistrée au cours d'une période d'occupation bien définie.

Dans les deux cas, elle permet de déterminer le confort au sein d'un bâtiment en été et de déceler d'éventuelles surchauffes. Elle doit être inférieure à la TICréf (température intérieure conventionnelle de référence).

Qu'est-ce que l'étude TH-C-E ex ?

C'est celle utilisée pour effectuer un audit thermique au sein d'un bâtiment existant. Comme la TH-C-E, elle tient aussi compte du CEP et du TIC. Seules les valeurs de référence changent.

Pour un bâtiment existant, la CEP doit être inférieure à 80kWhep/m2SHON/an. Si cette condition est respectée, il est possible d'obtenir un label BBC, BBC rénovation ou encore des aides et subventions pour financer les travaux de rénovation énergétique qui s'imposent.

Lorsque la valeur est inférieure à 15kWhep/m2SHON/an, le bâtiment peut décrocher le label BEPOS (bâtiment à énergie positive). Il en va de même pour un bâtiment neuf.

Il est à souligner que la norme BEPOS a été introduite par la RT2020 qui est plus contraignante encore que les normes thermiques précédentes. Elle s'applique surtout aux constructions neuves.

Quand faut-il réaliser une étude TH-C-E ex ?

Elle est obligatoire lorsque les points suivants sont réunis :

  • Le bâtiment a été construit avant 1948 et/ou qu'il doit être rénové.
  • Le bâtiment sert exclusivement d'habitation et le cout des travaux de rénovation est supérieur à 322 euros/m2.
  • Le bâtiment ne sert pas de logement et le cout des travaux de rénovation est supérieur à 275 euros/m2.
  • La SHON (surface hors œuvre nette) est supérieure à 1.000m2.

Cette étude doit également être réalisée lorsqu'on souhaite obtenir certains prêts pour le financement de travaux de rénovation énergétique d'un logement.

Qui doit réaliser la TH-C-E ex ?

Qu'il s'agisse de la TH-C-E ex ou de la TH-C-E, ces études doivent être réalisées par un thermicien certifié. Ce professionnel est le plus apte à mener les calculs qui se font à travers un logiciel agréé par le CSTB.

Pourquoi réaliser une étude thermique ?

Il faut savoir que la réalisation d'un audit thermique TH-C-E ou TH-C-E ex est indispensable pour l'obtention de certains labels énergétiques ou de prêts bancaires, le cas échéant. En effet, c'est le résultat obtenu lors d'une telle étude qui détermine l'attribution de certains prêts pour la rénovation énergétique (éco-PTZ, PTZ+), mais aussi l'obtention d'un label BBC neuf (Effinergie) ou BBC rénovation, ou encore l'attribution de subventions de l'agence nationale de l'habitat (ANAH), d'aides locales, départementales, régionales, européennes...

Comment réaliser une étude thermique ?

L'étude TH-C-E peut être réalisée par une méthode de simulation thermique dynamique (STD) obtenue grâce aux plans du bâtiment. Quant à l'étude TH-C-E ex, elle ne peut être réalisée que par une analyse complète du bien existant éventuellement assistée par une STD. Ces deux études doivent impérativement être réalisées par un thermicien qualifié utilisant un logiciel qui intègre le mode de calcul ayant été agréé par le CSTB et qui doit permettre notamment le calcul de consommation d'énergie primaire.

Quel est le prix d'une étude TH-C-E ou TH-C-E ex ?

Le cout de ces études thermiques peut aller de 200 à 1.200 euros. Les devis sont établis en fonction de la surface du bâtiment, de ses spécificités et de son emplacement.

Devis en cours

  • 22/02/2024 Diagnostics immobiliers / 13013 Marseille
  • 22/02/2024 Expertises du bâtiment / 94120 Fontenay-sous-Bois
  • 22/02/2024 Diagnostics immobiliers / 06150 Cannes-la-Bocca
  • 22/02/2024 Diagnostics immobiliers / 84560 Ménerbes
Voir tout

Derniers articles

  • Bioremédiation : solution naturelle pour dépolluer

    22/02/2024

    La pollution est un problème majeur qui touche notre planète et qui a des conséquences graves sur l’environnement et la santé humaine. Face à ce constat alarmant, des solutions ont …

    Lire la suite
  • Phytoépuration : assainissement des eaux par les plantes

    21/02/2024

    La pollution de notre environnement est un enjeu majeur auquel nous sommes tous confrontés. Que ce soit dans les villes ou dans les zones rurales, les conséquences de la pollution …

    Lire la suite
  • Phytoremédiation : dépollution des sols par les plantes

    20/02/2024

    La contamination des sols est un problème environnemental majeur qui peut avoir de graves conséquences sur la santé humaine et les écosystèmes. Les polluants tels que les métaux lourds, les …

    Lire la suite
  • Dépollution des sols : ce qu’il faut savoir

    19/02/2024

    Les activités humaines, comme l’industrie et l’agriculture intensive, peuvent contaminer les sols avec des substances toxiques. Ces polluants peuvent persister longtemps, causant des dommages aux écosystèmes et à la santé. …

    Lire la suite
  • DPE : comment recalculer l’étiquette de son logement avec le simulateur officiel ?

    16/02/2024

    Le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a annoncé une mesure ambitieuse : retirer les logements de petite surface de la catégorie des passoires thermiques grâce à une réforme …

    Lire la suite