Experts qualifiés et assurés

Experts qualifiés et assurés

Les experts inscrits sont proches de chez vous et ont été scrupuleusement vérifiés

100% gratuit et indépendant

100% gratuit et indépendant

Nous sommes neutres et en aucun cas affiliés avec les experts inscrits sur notre site

Rapide et sans engagement

Rapide et sans engagement

Si les devis transmis ne vous conviennent pas, vous êtes libre de ne pas y répondre

  1. Étude énergétique
  2. Bilan carbone

Le bilan carbone est une méthode d'estimation de la quantité de gaz à effet de serre (GES) produite sur une année pour tout type d'activité humaine. La méthode prend notamment en compte l'énergie primaire et l'énergie finale utilisées pour la production des produits et des services, mais aussi la dépendance à ces énergies.

Qu'est-ce que le bilan carbone ?

Avec le réchauffement climatique, il est devenu urgent de mieux contrôler nos émissions de gaz à effet de serre du fait de leurs effets néfastes sur l'environnement. Pour établir le contrôle et réduire la quantité de ce gaz, le bilan carbone a été mis en place. Il s'agit d'un outil de diagnostic élaboré par l'ADEME (agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie). Cet outil met en exergue l'empreinte carbone d'une activité sur l'environnement. Il peut être utilisé pour mesurer l'empreinte carbone d'un individu, d'un territoire ou d'une entreprise.

Quels sont les gaz à effet de serre ?

On comptabilise six gaz à effet de serre à savoir :

  • Le dioxyde de carbone (CO2).
  • Le protoxyde d'azote (N2O).
  • Le méthane (CH4).
  • Les perfluorocarbures (PFC).
  • Les hydrofluorocarbures (HFC).
  • L'hexafluorure de soufre (SF6).

Toutefois, le CO2 étant le plus répandu, il est devenu la référence lorsqu'on calcule le bilan carbone. Les cinq autres gaz sont alors convertis en équivalent carbone. À l'issue du calcul, le résultat est exprimé en tonnes équivalent CO2 (tCO2e).

Le bilan carbone est-il obligatoire ?

Depuis la loi Grenelle II de juillet 2010, il y a ce qu'on appelle le "bilan GES règlementaire". Il s'agit d'un bilan carbone obligatoire pour certains acteurs privés et publics tels que :

  • Les entreprises de plus de 500 employés implantées en France métropolitaine.
  • Les entreprises de plus de 250 employés implantées dans les DROM-COM.
  • Les établissements publics de plus de 250 agents.
  • Les services de l'État.
  • Les collectivités de plus de 50.000 habitants.

Une autre obligation se référant à la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte a été instaurée en 2015. Pour les collectivités, les établissements publics et les services de l'État, cette loi les oblige à entreprendre un bilan carbone tous les 3 ans. Pour les entreprises privées, il doit être réalisé tous les 4 ans.

Comment se déroule le bilan carbone ?

La marche à suivre se compose de différentes étapes :

  • La sensibilisation aux GES : origines, causes et conséquences sur l'homme et sur l'environnement.
  • La mise en place d'un champ d'études précis.
  • La collecte des données au sein de la zone d'études.
  • L'exploitation des résultats.
  • La mise en place d'une stratégie visant à réduire les émissions de GES.
  • L'application des mesures évoquées.

Comment est calculé le bilan carbone ?

Pour calculer le bilan carbone, l'expert chargé de la mission doit tenir compte de l'ensemble du cycle de vie des produits et services que propose l'acteur privé ou public à étudier. La méthode utilisée doit être conforme avec la norme ISO 14064 et le GHG Protocol. Les six gaz à effet de serre sont pris en compte ainsi que les différentes sources d'émissions telles que :

  • La consommation directe d'énergie.
  • Les déplacements, que ce soit des personnes ou des moyens de transport.
  • L'énergie pour la fabrication d'un produit ou d'un service.
  • Les intrants qui se réfèrent aux quantités achetées : volume, montant...
  • Le fret des marchandises : transport, distance parcourue...

Chaque donnée, une fois intégrée dans le tableur du bilan carbone, sera traduite sous forme d'émissions. Le tableur permet de convertir les données en kilos ou en tonne équivalent CO2.

Quelles sont les sanctions en cas de non-réalisation du bilan carbone ?

Depuis le 1er janvier 2016, la non-réalisation du bilan carbone obligatoire est passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 1.500 euros.

À qui s'adresse le bilan carbone ?

Le bilan carbone s'adresse plus particulièrement aux entreprises, associations, collectivités locales, territoriales, communes... mais également aux particuliers avec le bilan carbone personnel. En France, cette méthode permet d'effectuer un bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES) en respectant les indications du Grenelle II de l'environnement.

Le bilan carbone est un outil parmi d'autres permettant de répondre à différentes questions environnementales comme le réchauffement climatique, la montée des eaux, le recul de la biodiversité, les énergies alternatives, l'épuisement des ressources existantes (énergies fossiles), la surpopulation... et plus généralement sur l'incidence de la concentration de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

Quelle est la méthode d'analyse ?

En France, la méthode utilisée à été mise au point et est diffusée par l'ADEME qui en a d'ailleurs déposé la marque. Cette méthode permet une évaluation assez précise des émissions de dioxyde de carbone (CO2) émises dans l'atmosphère par l'activité humaine en général (empreinte écologique).

Quel est le prix d'un bilan carbone ?

Le cout de cette étude oscille entre 4.000 et 5.000 euros HT. Il est possible d'obtenir des subventions de l'ADEME pour le réaliser.

Devis en cours

  • 04/07/2022 Diagnostics immobiliers / 77170 Brie-Comte-Robert
  • 03/07/2022 Études énergétiques / 06150 Cannes
  • 03/07/2022 Études énergétiques / 69260 Charbonnières-les-Bains
  • 01/07/2022 Diagnostics immobiliers / 34150 Puéchabon
Tous les devis

Blog

  • DPE opposable, quelles conséquences ?

    28/06/2022

    Depuis le 1er juillet 2021, le nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) est entré en vigueur. Parmi les évolutions qu’il apporte par rapport au « DPE ancien », il y a son caractère opposable. C’est un qualificatif …

    Lire la suite
  • Pourquoi réaliser un DPE contradictoire ?

    21/06/2022

    Depuis le 1er juillet 2021, le DPE (diagnostic de performance énergétique), n’a plus uniquement une valeur informative, mais est désormais opposable. Cela signifie qu’en cas de diagnostic erroné, l’acheteur ou le locataire d’un bien immobilier …

    Lire la suite
  • Quelles sont les maladies liées au plomb ?

    14/06/2022

    Présent naturellement dans l’écorce terrestre, le plomb est un métal toxique que l’organisme a du mal à éliminer. Lorsqu’on y est exposé, il va s’accumuler dans l’organisme et intoxiquer le sang, les organes et les …

    Lire la suite
  • Pourquoi réaliser un diagnostic plomb contradictoire ?

    07/06/2022

    Le diagnostic plomb figure parmi les expertises obligatoires que le propriétaire doit présenter au moment de la vente ou de la mise en location d’un bien immobilier. Il doit être réalisé par un professionnel. Une …

    Lire la suite
  • Quelles sont les maladies liées à l’amiante ?

    31/05/2022

    L’amiante est un produit naturel fibreux longtemps utilisé dans le secteur du bâtiment pour ses propriétés isolantes. Son utilisation a toutefois été interdite en 1997, car il a été découvert qu’une exposition à des particules …

    Lire la suite