Experts qualifiés et assurés

Experts qualifiés et assurés

Les experts inscrits sont proches de chez vous et ont été scrupuleusement vérifiés

100% gratuit et indépendant

100% gratuit et indépendant

Nous sommes neutres et en aucun cas affiliés avec les experts inscrits sur notre site

Rapide et sans engagement

Rapide et sans engagement

Si les devis transmis ne vous conviennent pas, vous êtes libre de ne pas y répondre

  1. Solution énergétique
  2. Chauffage fioul / Gaz

Les systèmes de chauffage fonctionnant aux énergies fossiles ont fait de tels progrès techniques ces dernières années que ceux qui annonçaient leur fin proche se sont bel et bien trompés. Hormis le cout de ces énergies qui est encore très bas, la simplicité d'utilisation et le rendement énergétique actuel des chaudières fonctionnant au fioul et au gaz font de ces systèmes parmi les plus utilisés du marché.

Les avantages du chauffage au fioul

Environ 20% des logements en France sont toujours équipés d'un chauffage au fioul. Pourquoi les Français font-ils le choix de garder ce mode de chauffage ? Tout simplement parce que, malgré les nombreux avis négatifs qui jouent contre lui, se chauffer au fioul domestique procure tout de même quelques avantages. Les voici :

  • Un rendement proche de 100% : ce rendement n'est réel que pour la chaudière au fioul à condensation. Pour la chaudière classique et celle à basse température, les économies faites ne sont pas aussi importantes, mais restent quand même appréciables. Lorsqu'on utilise une chaudière à condensation, la chaleur résiduelle véhiculée par la vapeur issue de la combustion est récupérée pour être utilisée. Aucune énergie ne se perd donc, ce qui la rend économique et performante.
  • Un meilleur confort thermique : la chaudière au fioul répartit la chaleur produite de manière homogène à travers la maison. Les occupants se retrouvent alors dans un cocon douillet où la notion de confort thermique se ressent dans chaque pièce. Dans le cas où vous souhaitez économiser du fioul, il est possible de rattacher sa chaudière à un thermostat pour programmer les températures de chauffage dans chaque pièce. Vous pourrez aussi installer un programmateur. Le confort visuel n'est pas à exclure non plus puisque ces dernières années, les fabricants ont mené de réels efforts pour améliorer le design des appareils tant en termes de cuves que de radiateurs.
  • Une double fonction : en plus de produire de la chaleur pour réchauffer le logement, la chaudière au fioul peut aussi produire de l'eau chaude sanitaire.
  • La possibilité de l'associer à d'autres systèmes : ces dernières années, les chaudières fonctionnant au fioul ont fait de réels progrès en matière de rendement énergétique et sont devenues très efficaces notamment lorsqu'elles sont associées à un plancher chauffant. Mais ce n'est pas le seul système auquel on peut les rattacher. En effet, si votre chaudière au fioul semble être un peu gourmande en carburant, il est possible de l'associer à des systèmes moins énergivores comme une pompe à chaleur utilisant des énergies renouvelables. Vous pouvez également penser à un chauffe-eau solaire. Et puisqu'on parle d'association de technologie, sachez que des chaudières bois-fioul ont récemment été lancées sur le marché. Ce genre de système associe donc le bois et le fioul domestique.
  • Peu d'entretien : la mise en place d'un chauffage au fioul nécessite l'installation d'une cuve en guise de réservoir pour le stockage du fioul. Ce dernier doit être rempli une à deux fois par an et un seul entretien par an suffit. En général, l'entretien est assuré par la compagnie qui vous ravitaille en fioul. Pensez à inclure cette prestation sur le contrat de sorte à bénéficier d'un tarif préférentiel. En ce qui concerne le ravitaillement, on compte près de 2.000 distributeurs de fioul à travers l'Hexagone. Autrement dit, vous n'aurez aucun mal à vous réapprovisionner.
  • Sa longévité : lorsque le système est bien entretenu, la chaudière au fioul peut durer entre 20 et 40 ans.

Les avantages du chauffage au gaz

C'est le moins cher de tous les combustibles de chauffage et aussi le plus populaire. Mais ce ne sont pas ses seuls atouts, il en offre bien davantage :

  • Chauffage instantané : dès que l'appareil est en marche, on peut ressentir la chaleur qui se diffuse à travers la maison en quelques secondes. Les radiateurs mis en place offrent une diffusion homogène ce qui accroit le confort thermique.
  • Système propre : une installation de chauffage au gaz ne rejette pas de gaz carbonique dans l'atmosphère. Le gaz est donc considéré comme une source d'énergie propre. Outre l'absence de fumée, il est aussi inodore et, surtout, ne produit pas de cendres polluantes.
  • Des couts de fonctionnements plus bas : on vous l'accorde, la mise en place d'un système de chauffage au gaz nécessite un certain investissement. Toutefois, cet investissement sera amorti sur quelques années surtout si vous utilisez une chaudière à condensation.
  • Économies d'énergie possible : les chaudières à gaz ont réalisé de gros progrès en matière de rendement énergétique. Comme on vient de le dire précédemment, il est désormais possible d'utiliser ce combustible avec une chaudière à condensation permettant ainsi une consommation moindre. À part cela, vous pouvez aussi installer un thermostat et/ou un programmateur pour bien moduler le chauffage à travers la maison. Ces équipements vous permettent de réduire la température dans certaines pièces lorsqu'elles ne sont pas occupées. Vous pouvez également programmer la température de chauffe en fonction de vos réels besoins. Enfin, si vous le souhaitez, vous pouvez le raccorder à une sonde extérieure de température. Cette dernière permet une régulation optimale de la chaleur ambiante.
  • Un approvisionnement fiable : puisque le gaz est acheminé par des canalisations souterraines, vous n'aurez aucun problème d'approvisionnement. Autrement dit, même en cas de coupure d'électricité, votre foyer restera chauffé pendant plusieurs heures.
  • Peu encombrant : contrairement au chauffage au fioul, vous n'avez pas besoin d'une cuve spéciale pour stocker le gaz. Vous pouvez choisir d'être raccordé directement au gaz de ville donc les seuls équipements à installer sont les radiateurs. On en trouve aujourd'hui des très discrets qui peuvent se fondre facilement dans votre décoration intérieure.

Les différents types de chaudières

On distingue trois principaux types de chaudières pour le chauffage au fioul et le chauffage au gaz :

La chaudière standard ou classique

La pompe à fioul véhicule le combustible jusqu'au brûleur. Il est ensuite versé par gouttelettes dans la chambre de combustion. La chaleur qui s'en dégage réchauffe l'eau qui va circuler dans le conduit de chauffage.

Lorsqu'on utilise du gaz, le principe de fonctionnement reste le même. Le gaz va être brûlé au sein d'un contenant puis la chaleur émise va réchauffer l'eau du système de chauffage.

L'eau chaude ainsi produite parvient jusqu'aux radiateurs ou circule à travers les tubes hydrauliques du plancher chauffant. On en obtient également de l'eau chaude sanitaire.

La température de chauffe se situe entre 60 et 80°C. Étant donné qu'elle chauffe de manière presque instantanée, elle consomme beaucoup plus d'énergie et offre un rendement de 80%.

La chaudière à basse température

La chaudière à basse température repose sur le même principe pour produire de l'eau chaude alimentant le système de chauffage. La seule différence concerne la température de chauffe qui est plus faible. Ce système est surtout recommandé dans le cas où vous utilisez un plancher chauffant.

En général, la température de chauffe est limitée à 50°C. Elle permet ainsi de réduire sa consommation de combustibles de 10 à 15% pour un meilleur rendement que le modèle précédent puisque le sien atteint les 90-95%.

La chaudière à condensation

C'est le modèle le plus économe en matière de chauffage au fioul et de chauffage au gaz. Pour fonctionner, elle récupère la vapeur d'eau issue de la combustion pour préchauffer l'eau de retour des radiateurs. Après avoir transféré sa chaleur, la vapeur se condense et sera évacuée par le conduit des eaux usées.

Grâce au préchauffage de l'eau, il est possible d'économiser jusqu'à 30% d'énergie. Tout en rappelant que son rendement peut atteindre les 100%, voire plus.

En dehors de ces modèles-là, on peut trouver d'autres types de chaudières spécifiques au fioul et au gaz. Pour le chauffage au gaz, il est par exemple possible d'utiliser une chaudière à gaz pulsatoire ou encore un modèle à micro-cogénération. Pour le fioul, il y a la chaudière à ventouse, le modèle mixte bois-fioul et également un modèle à micro-cogénération.

Les systèmes mixtes

Il existe effectivement des chaudières dites polycombustibles qui permettent d'utiliser alternativement ou en simultané le bois et le fioul, ou encore le gaz et le fioul en ne changeant que le brûleur, sans bien entendu changer de chaudière.

Prix d'un chauffage au fioul ou à gaz

Pour l'installation complète d'un système de chauffage au fioul, votre budget doit inclure le prix de la cuve, celui de la chaudière et des équipements de diffusion de la chaleur au sein du foyer (plancher chauffant, radiateurs...). En moyenne, il faut prévoir entre 3.500 et 8.000 euros. Les couts sont fonction de la surface à chauffer et de la technologie choisie pour la chaudière.

Au prix de l'installation, il faudra ensuite rajouter le prix du fioul et les frais de livraison. Cette dépense se situe, en moyenne, entre 120 et 150 euros. Ensuite, il y a l'entretien annuel qui coute aux environs de 100 euros.

Pour l'installation complète d'un système de chauffage au gaz, il faut compter entre 1.000 et 5.000 euros pour une chaudière classique et un système raccordé au gaz de ville. Ce tarif n'inclut pas les équipements de chauffage (radiateurs, plancher chauffant...). Dans le cas où vous souhaitez disposer d'une citerne de propane personnelle, le prix peut grimper jusqu'à 7.000 euros auxquels il faut ajouter 250 euros pour la location annuelle du contenant.

Si vous utilisez le gaz naturel public, la consommation moyenne mensuelle est estimée entre 70 et 100 euros tandis que pour le gaz propane, il faudra débourser entre 130 et 150 euros par mois.

Dans tous les cas, la chaudière classique est celle qui coute le moins cher avec un prix de départ situé aux environs de 785 euros. La chaudière à condensation est, quant à elle, la plus onéreuse avec un prix de départ d'environ 3.000 euros. Quant à la chaudière à basse température, on en trouve dès 2.300 euros.

L'installation d'une chaudière à haut rendement, à basse température ou à condensation, donne droit à des aides financières telles que MaPrimeRénov', la TVA à 5,5% ou encore à une Prime Energie. Pour en bénéficier, l'installation doit cependant être réalisée par un professionnel agréé et permettre d'importantes économies d'énergie. Vous pourrez obtenir plus de renseignements à ce sujet en contactant un expert.

Pour information : le fioul étant voué à disparaitre petit à petit, il est déconseillé d'installer un système de chauffage au fioul dans une construction neuve. De même, si vous souhaitez remplacer votre vieille chaudière au fioul classique par un système de chauffage plus performant, mieux vaut se tourner vers des systèmes faisant appel à des énergies autres que le fioul. De toute façon, l'installation neuve et le remplacement par un système de chauffage au fioul seront interdits à compter de 2022.

Devis en cours

  • 10/06/2021 Diagnostics immobiliers / 13005 Marseille
  • 10/06/2021 Diagnostics immobiliers / 13008 Marseille
  • 09/06/2021 Diagnostics immobiliers / 25110 Luxiol
  • 09/06/2021 Diagnostics immobiliers / 97230 Morne-des-Esses
Voir tous les devis

Blog

  • Combien coûte un diagnostic technique global (DTG) ?

    03/06/2021

    Le diagnostic technique global ou DTG est obligatoire pour certains immeubles à mettre en copropriété. Il permet aussi de dresser un état général du bâtiment en vue de planifier les travaux de rénovation énergétique à …

    Lire la suite
  • Focus sur le nouveau diagnostic de performance énergétique

    19/05/2021

    L’État français ajoute un outil supplémentaire à sa politique de rénovation énergétique. Il s’agit de la mise en application d’une nouvelle version du diagnostic de performance énergétique (DPE) à compter du 1er juillet 2021. En …

    Lire la suite
  • Repérage amiante avant travaux : la certification avec mention devient obligatoire

    03/05/2021

    Le diagnostic amiante a été rendu obligatoire pour les bâtiments construits avant 1997. Il vise à détecter la présence d’amiante dans les locaux afin de protéger les futurs occupants. Cette expertise doit être réalisée par …

    Lire la suite
  • Combien coûte un diagnostic assainissement ?

    01/04/2021

    Le diagnostic assainissement figure parmi les diagnostics immobiliers obligatoires à réaliser lorsque le bien mis en vente n’est pas raccordé au tout-à-l’égout. Contrairement aux autres diagnostics obligatoires, il doit être réalisé par un service spécifique …

    Lire la suite
  • Le diagnostic technique global (DTG) pour les copropriétés

    15/03/2021

    Pour une question de transparence, les immeubles en copropriété doivent réaliser un diagnostic technique global (DTG) afin que les copropriétaires puissent connaître l’état du bâtiment et surtout les travaux d’entretien ou de rénovation qu’ils auront …

    Lire la suite