Experts qualifiés et assurés

Experts qualifiés et assurés

Les experts inscrits ont été scrupuleusement vérifiés et sont proches de chez vous

100% gratuit et indépendant

100% gratuit et indépendant

Nous sommes neutres et en aucun cas affiliés avec les experts inscrits sur notre site

Rapide et sans engagement

Rapide et sans engagement

Si les devis transmis ne vous conviennent pas, vous êtes libre de ne pas y répondre

  1. Énergie renouvelable
  2. Chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique est un système très économique qui permet de produire de l'eau chaude sanitaire sans avoir les inconvénients liés à l'installation de panneaux solaires et avec un rendement supérieur.

Comment ça marche

Le principe de fonctionnement est simple. Le ballon (cumulus) est couplé avec une pompe à chaleur (PAC). Cette dernière capte les calories présentes dans l'air pour les restituer dans le circuit d'eau afin de produire de l'eau chaude sanitaire. Dans le cas où la pompe à chaleur n'apporte pas l'énergie suffisante pour chauffer l'eau, une résistance électrique d'appoint prend le relais et permet la production d'eau chaude.

Où faut-il l'installer

Un chauffe-eau thermodynamique peut s'installer dans tout type de local d'un volume au moins égal à 20m3. Une buanderie, par exemple, est un endroit idéal car, dans ce cas-là, la pompe à chaleur peut utiliser la chaleur (les calories) dégagée par les équipements présents (machine à laver, sèche linge, congélateur, fer à repasser...). Il offre ainsi un rendement encore supérieur.

Les avantages du chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique procure de nombreux avantages tant écologiques qu'économiques. Parmi ses principaux atouts, on peut citer les suivants :

Il utilise une source d'énergie inépuisable

Le chauffe-eau thermodynamique fonctionne grâce à une source d'énergie inépuisable : l'air. Son cout de fonctionnement est ainsi quasi nul puisqu'il puise dans une énergie gratuite, et ce, qu'il soit placé à l'intérieur ou à l'extérieur.

Il permet de faire des économies d'énergie importantes

Le chauffe-eau thermodynamique consomme trois fois moins d'énergie qu'un chauffe-eau électrique puisqu'il puise dans l'air les calories dont il a besoin. Cela signifie que vous bénéficierez d'une réduction pouvant aller jusqu'à 70% sur votre facture d'eau chaude mensuelle. Grâce à cette baisse, l'investissement de départ sera amorti en 4-5 ans.

Pour déterminer la consommation du chauffe-eau thermodynamique, il faut se référer au coefficient de performance dit COP. Lorsque le COP est égal à 3, cela signifie que le système restitue 3kWH pour 1kWh consommé. Dans la majorité des cas, le COP d'un chauffe-eau thermodynamique se situe entre 3 et 4.

Il est écologique

L'air est une énergie renouvelable. En tant que tel, c'est une source d'énergie écologique. Même lorsqu'il est exploité par le chauffe-eau thermodynamique, il reste sain et non polluant. Le système n'émet aucun rejet nocif dans l'environnement. Notez également que l'utilisation des énergies renouvelables diminue l'usage d'énergies fossiles qui sont polluantes et qui se raréfient de plus en plus.

Par voie de conséquence, l'utilisation de ce chauffe-eau qui repose sur l'aérothermie permet d'économiser les énergies fossiles et de les destiner uniquement aux secteurs qui en ont réellement besoin.

Il permet de bénéficier de différentes aides financières

Diverses aides financières s'offrent à vous lorsque vous décidez d'installer un chauffe-eau thermodynamique. Ces subventions réduisent votre budget de départ. Parmi elles, on peut citer :

  • MaPrimeRénov'.
  • Les primes énergie attribuées par les fournisseurs d'énergie.
  • La TVA à taux réduit.
  • Les aides de l'Anah...

Il propose un temps de chauffe assez court

Il lui faut environ 8 heures pour chauffer le contenu d'un ballon de 250 litres.

Il s'installe facilement

L'installation d'un chauffe-eau thermodynamique est relativement simple. Toutefois, il faut tenir compte de quelques données essentielles pour optimiser son fonctionnement. Il est, par exemple, conseillé de l'installer dans un local assez éloigné d'une pièce à vivre, car il génère du bruit.

Prévoyez également une surface au sol d'au moins 10m2 pour qu'il ait suffisamment d'air à pomper autour de lui. En général, son encombrement au sol est semblable à celui d'un chauffe-eau électrique. Le modèle thermodynamique est seulement plus haut, car il est surmonté de la pompe à chaleur. La pièce où il sera situé doit afficher une température stable et toujours supérieure à 5°C.

Certains modèles peuvent être réglés manuellement et/ou sont programmables. Cela permet d'économiser davantage d'énergie puisque l'appareil ne se met en marche que lorsque vous en avez réellement besoin.

Les différents types de chauffe-eau thermodynamique

Il existe différents types de chauffe-eau thermodynamique :

Le ballon thermodynamique sur air intérieur

Le système aspire l'air ambiant présent dans le local où il se situe. Il en extrait les calories et les injecte dans le fluide frigorigène pour chauffer l'eau. L'air refroidi est ensuite rejeté au sein même du local, ce qui permet de déshumidifier la pièce.

Durant le temps de chauffe, la température au sein de ce local diminue de 3 à 5°C. C'est le système le plus simple puisqu'il ne nécessite aucun raccordement particulier. Pour qu'il puisse fonctionner correctement, il faut le placer dans un local ventilé avec un volume d'air suffisant, au moins 20m3. Le local ne doit pas être chauffé, mais bien isolé. La température doit être stable entre 5 et 35°C.

Même si le dispositif est simple à mettre en place, sachez qu'il n'est pas optimal à longueur d'année. En effet, l'air glacial rejeté fait chuter la température ambiante. Or, le chauffe-eau thermodynamique y puise les calories dont il a besoin. Ainsi, par période de grand froid, le système peut ne plus être aussi performant.

Le ballon thermodynamique gainé sur l'air extérieur

C'est le système à privilégier si le local où se situe le ballon thermodynamique est assez exigu. L'appareil est ici doté de gaines qui lui permettent, d'une part, d'aspirer de l'air extérieur chaud et, d'autre part, de rejeter l'air refroidi à l'extérieur.

Dans ce cas-ci, puisque l'air n'est pas refoulé à l'intérieur, il est possible d'installer le chauffe-eau dans une pièce à vivre, chauffée. Il faut seulement veiller à avoir un mur en contact avec l'extérieur puisque les gaines vont passer au travers.

Assurez-vous également qu'il n'y ait aucun pont thermique au niveau des zones où les bouches et les gaines ont été installées. Une mauvaise étanchéité à ce niveau va effectivement dégrader l'isolation de la maison et générer des déperditions de chaleur. Et évidemment, le test d'étanchéité à l'air ne sera pas favorable à la RT 2012.

Le ballon thermodynamique sur air extrait

Ce système associe ventilation et production d'eau chaude. Le ballon doit être placé dans une pièce à vivre et doit être raccordé au système de ventilation mécanique contrôlée (VMC). Avec ce dispositif, le chauffe-eau thermodynamique récupère l'air vicié dans les pièces ventilées (salle de bain, cuisine, WC, cellier...) grâce à des bouches d'extraction. Cet air vicié est généralement plus chaud que l'air neuf qui pénètre au sein du logement grâce aux entrées d'air situées au-dessus des fenêtres.

Grâce à un réseau de conduits, l'air chaud est isolé pour être transmis au chauffe-eau thermodynamique. Les calories sont récupérées pour produire de l'eau chaude sanitaire.

Pour que ce modèle puisse fonctionner correctement, il a besoin d'un débit d'air suffisant. Le seul bémol c'est qu'il peut être assez bruyant puisqu'il se situe au sein du local chauffé. Pensez à le placer le plus loin possible des chambres.

Le split sur air extérieur

Le système se compose de deux entités : un ballon d'eau chaude situé au sein du logement, dans une pièce habitable et une pompe à chaleur située à l'extérieur et qui est en contact direct avec l'air extérieur. Ce modèle est plus silencieux pour les occupants de la maison, puisque des deux unités, c'est la PAC placée à l'extérieur qui est la plus bruyante. Il faut seulement penser à l'éloigner des fenêtres des voisins pour ne pas générer une nuisance sonore.

Contrairement à ce que l'on pense, ce système peut fonctionner correctement même lorsque la température extérieure chute à -15°C. La liaison entre les deux entités se fait grâce à des liaisons frigorifiques ainsi qu'une alimentation électrique.

À cause des cycles de dégivrage, la consommation électrique peut légèrement augmenter à certaines périodes de l'année. L'exposition de la PAC aux intempéries réduit sa longévité.

Le retour plancher chauffant

Sur ce modèle, le ballon thermodynamique est placé sur le circuit retour hydraulique du plancher chauffant. Durant la période estivale, il va extraire l'énergie présente dans le circuit relatif à la température ambiante du logement.

Prix d'un chauffe-eau thermodynamique

Le prix d'un chauffe-eau thermodynamique est assez élevé puisqu'il oscille entre 2.000 et 5.000 euros. En moyenne, un ballon de 300 litres vaut dans les 2.500 euros. Pour un modèle de 200 litres, il faut prévoir aux alentours de 1.500 euros. Le cout de la main d'œuvre dépend ensuite du professionnel contacté.

Pour financer l'acquisition d'un chauffe-eau thermodynamique, vous pouvez compter sur diverses aides. Grâce à elles, l'investissement de départ est réduit. Quelques conditions sont requises pour en bénéficier comme faire appel à professionnel certifié RGE (reconnu garant de l'environnement) pour l'installation du système.

Parmi les aides disponibles, on peut citer :

  • MaPrimeRénov' : anciennement crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE), le montant de cette aide peut monter jusqu'à 1.200 euros.
  • Le crédit d'impôt : destiné aux ménages à revenus intermédiaires, son montant peut atteindre les 400 euros.
  • La prime énergie : attribuée par les fournisseurs d'énergie, le montant de la prime varie d'un fournisseur à l'autre.
  • La TVA à taux réduit à 5,5% : cette aide est directement appliquée par les fournisseurs de matériels sur les factures d'achat.
  • L'éco-prêt à taux zéro : ce crédit permet de financer l'installation d'un chauffe-eau thermodynamique.

À part ces aides et subventions, les collectivités locales peuvent en attribuer d'autres. Et certaines aides peuvent être cumulées, ce qui réduit encore davantage votre budget de départ.

Si l'installation est couteuse, les frais de fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique restent faibles. Pour cause : les systèmes utilisés consomment moins d'électricité et offrent un bon rendement. En moyenne, il est possible de réduire ses factures d'eau chaude de 70%. Un ménage peut espérer faire des économies de l'ordre de 108 euros par an après installation de ce système. L'investissement est ainsi rentabilisé en seulement quelques années d'utilisation.

Devis en cours

  • 29/09/2022 Diagnostics immobiliers / 89100 Sens
  • 29/09/2022 Diagnostics immobiliers / 54510 Tomblaine
  • 29/09/2022 Diagnostics immobiliers / 90150 Larivière
  • 28/09/2022 Diagnostics immobiliers / 97351 Matoury
Tous les devis

Blog

  • Comment calculer la surface utile d’un logement ?

    29/09/2022

    Devenue un outil de mesure essentiel, la surface utile d’un logement ne doit pas être confondue avec sa surface habitable. Quelle est la différence entre les deux, à quoi sert-elle et comment la calculer ? …

    Lire la suite
  • Diagnostic déchets issus de la démolition : définition, obligations

    22/09/2022

    En application de l’article 190 de la loi Grenelle 2, le décret n°2011-610 du 31 mai 2011 oblige les maîtres d’ouvrage à faire entreprendre un diagnostic déchets issus de la démolition avant de déposer une …

    Lire la suite
  • Pourquoi réaliser un diagnostic termites contradictoire ?

    15/09/2022

    Également appelés fourmis blanches, les termites sont des insectes xylophages qui se nourrissent de bois. Lorsqu’ils infestent un bâtiment, c’est toute la structure en bois de ce dernier qui est exposée. Un diagnostic termites est …

    Lire la suite
  • Mise en copropriété d’un immeuble : les obligations à respecter

    09/09/2022

    La mise en copropriété d’un immeuble doit suivre une procédure précise. Les différents propriétaires doivent en prendre connaissance pour mener à bien cette transition. Découvrez les différentes obligations à respecter. Qu’est-ce que la mise en …

    Lire la suite
  • Quels sont les diagnostics obligatoires pour un logement neuf ?

    01/09/2022

    La réalisation de diagnostics immobiliers est requise pour la mise en vente ou la mise en location d’un logement neuf. Les rapports établis par les diagnostiqueurs doivent être intégrés dans le DDT (dossier de diagnostic …

    Lire la suite