1. Solution énergétique
  2. Isolation thermique / Phonique

L'isolation thermique permet de diminuer les échanges de chaleur entre l'intérieur et l'extérieur d'un logement ou d'un bâtiment afin de réduire les besoins en chauffage (ex. bois) ou en climatisation. Une bonne isolation thermique doit permettre de préserver de la chaleur extérieure en été et de conserver la chaleur à l'intérieur du logement en hiver.

Les principes clés d’une bonne isolation thermique

La qualité de l’isolant

Le choix de l’isolant promet la réduction des déperditions de chaleur qui se font par toutes les surfaces qui composent la maison :

  • les murs engendrent une déperdition d’environ 26% ;
  • le sol entraîne une déperdition d’environ 10% ;
  • le toit engendre une déperdition d’environ 30% ;
  • les parois vitrées entraînent une déperdition d’environ 15%.

Cela signifie que la maison toute entière doit bénéficier d’une bonne enveloppe isolante en prenant soin de bien choisir le matériau isolant en fonction de la surface à isoler. Pour choisir les matériaux les plus performants, il faut se baser sur :

  • la Résistance (R) : plus le chiffre est élevé, plus le matériau est isolant ;
  • la Conductivité thermique (λ) : plus le chiffre est bas, plus le matériau est isolant ;
  • l’épaisseur : la bonne épaisseur est celle qui permet de maintenir la consommation de chauffage annuelle à 50 kWh/m2. Elle se chiffre à environ 40 cm pour le matériau isolant destiné aux combles, entre 14 et 18 cm pour les murs et le sol.

L’absence de pont thermique

Le pont thermique se traduit par la rupture de l’isolant au niveau des jonctions des parois. Plus on a de ponts thermiques au niveau des parois, plus les déperditions de chaleur augmentent. En règle générale, ils proviennent d’une mauvaise conception de l’ouvrage, de l’humidité, de l’utilisation de matériaux inadaptés ou de basse qualité ou encore d’un chauffage ou d’une climatisation excessifs.

Cela a des répercussions sur la facture énergétique car les ponts thermiques sont responsables d’environ 40% des déperditions de chaleur totales enregistrées dans un bâtiment. Il est donc important d’y remédier au plus vite. Pour ce faire, il faut commencer par détecter le ou les ponts thermiques qui sont les sources du problème. La solution sera adoptée en fonction de la nature du pont, de son envergure et de son emplacement. Il est possible d’agir de l’extérieur comme de l’intérieur, mais cela dépend des cas.

Si le pont thermique se situe au niveau du plancher, il faudra installer une dalle flottante. Si on le détecte au niveau du mur, poser une seconde couche d’isolant pourrait y remédier... et bien sûr, l’utilisation de rupteurs de ponts thermiques au niveau des jonctions à risques est conseillée.

Une bonne étanchéité à l’air

L’étanchéité à l’air désigne la capacité de la maison à se protéger des infiltrations ou des fuites d’air qui passent à travers l’enveloppe du bâtiment.

Des infiltrations d’air parasite venant de l’extérieur et des fuites d’air venant de l’intérieur réduisent effectivement la chaleur à l’intérieur du bâti. Pour y remédier, diverses solutions existent, mais en général, c’est l’association des trois points suivants qui garantit une bonne étanchéité à l’air :

  • des membranes adaptées à chaque paroi ;
  • des adhésifs et du mastic pour une continuité de l’étanchéité à l’air ;
  • des composants pour l’ossature rupteurs de ponts thermiques.

Tous les composants de l’enveloppe de la maison doivent garantir cette imperméabilité à l’air. Comme les infiltrations et les fuites d’air se font surtout au niveau de la toiture, il faudra poser un écran de sous-toiture du côté extérieur et un frein vapeur du côté intérieur.

La qualité de pose

La qualité de pose des matériaux isolants est importante pour une bonne isolation thermique. Puisque ces derniers couvrent tout le bâtiment, soit de l’extérieur soit de l’intérieur, les plaques isolantes doivent bien se suivre pour éviter les ponts thermiques et les failles au niveau de l’étanchéité à l’air.

Il faut noter que poser les plaques isolantes à l’extérieur est possible, mais l’opération peut coûter plus cher. À l’intérieur, les plaques peuvent réduire la surface habitable, mais il est possible d’opter pour un matériau de faible épaisseur à condition que celui-ci affiche aussi une faible conductivité thermique.

Isolation thermique et acoustique

L'isolation thermique a comme objectif la réalisation d'économies d'énergie, afin de diminuer à terme les émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, et donc de réduire les factures énergétiques des foyers. En France, la réglementation thermique applicable à tous les bâtiments neufs construits depuis 1974 définit les bases de l'isolation thermique.

L'isolation phonique (ou acoustique) permet quand à elle de se préserver du bruit extérieur ou de préserver autrui de la propagation des sons que l'on produit. En France, la nouvelle réglementation acoustique (NRA) s'applique à tous les bâtiments neufs construits depuis 1996 et fixe des objectifs minimaux en matière d'isolation phonique mais également en matière de résultats.

Quel matériau pour quelle isolation ?

Il faut savoir que les matériaux utilisés pour l'isolation thermique et phonique ne sont généralement pas les mêmes et font d'ailleurs l'objet de règlementations distinctes. Il est toutefois possible d'effectuer les deux opérations en même temps avec certains types de matériaux récents.

L'application d'un isolant thermique ou phonique obéit à des règles strictes et doit donc être réalisée par un professionnel compétent dans ce domaine. Les travaux d'isolation peuvent vous permettre de bénéficier d'un prêt (éco-PTZ, PTZ+) et vous donner droit à un crédit d'impôt s'ils sont réalisés par une entreprise, dans ce cas vous pourrez également bénéficier d'une TVA à taux réduit.

Pour vous permettre d'obtenir plusieurs propositions gratuites et sans engagement pour une isolation thermique et/ou phonique de votre logement ou bâtiment, nous vous invitons à déposer votre demande de devis en ligne, vous serez contacté rapidement par des professionnels de votre région.

Experts qualifiés et assurés

Les prestataires inscrits sont proches de chez vous et ont été rigoureusement vérifiés

100% gratuit et indépendant

Nous sommes neutres et en aucun cas affiliés avec les experts inscrits sur notre site

Rapide et sans engagement

Si les devis transmis ne vous conviennent pas, vous êtes libre de ne pas y répondre

Blog

  • Quel bois de chauffage choisir ?

    16/05/2019

    Lorsqu’on utilise un système de chauffage au bois, le choix du bois utilisé est crucial pour obtenir un bon rendement, pour un maximum de sécurité à la maison et pour faciliter le nettoyage de l’appareil. …

    Lire la suite
  • Le diagnostic amiante avant travaux ou démolition

    02/05/2019

    Le diagnostic amiante est obligatoire pour tous les biens immobiliers dont la date de construction remonte avant le 1er juillet 1997. Il permet d’écarter les risques d’exposition à l’amiante, un produit nocif pour les travailleurs. …

    Lire la suite
  • Le marché de l’immobilier d’entreprise en France

    23/04/2019

    En France, le marché de l’immobilier d’entreprise se porte très bien avec une hausse importante de 8% entre 2017 et 2018. Concrètement, 30,5 milliards d’euros ont été investis en 2018 au niveau de l’immobilier d’entreprise. …

    Lire la suite
  • Amiante dans la toiture, que faire ?

    08/04/2019

    Si l’amiante a été aussi présent dans le fibrociment utilisé autrefois dans les constructions, c’est parce qu’il présente de nombreuses propriétés telles que sa résistance aux produits chimiques, à la chaleur, au feu, à la …

    Lire la suite
  • Qu’est-ce que le DPE avec mention

    25/03/2019

    Réaliser un DPE (diagnostic de performance énergétique) est obligatoire dès lors que l’on souhaite vendre ou louer un bâtiment immobilier. Ce diagnostic vise à déterminer la consommation énergétique dudit bâtiment ainsi que de mesurer son …

    Lire la suite