Experts qualifiés et assurés

Experts qualifiés et assurés

Les experts inscrits sont proches de chez vous et ont été scrupuleusement vérifiés

100% gratuit et indépendant

100% gratuit et indépendant

Nous sommes neutres et en aucun cas affiliés avec les experts inscrits sur notre site

Rapide et sans engagement

Rapide et sans engagement

Si les devis transmis ne vous conviennent pas, vous êtes libre de ne pas y répondre

  1. Solution énergétique
  2. Climatisation

La climatisation est un système de refroidissement qui permet de contrôler la température d'un local pour des raisons techniques ou liées au confort des occupants. Son utilité n'est plus à démontrer surtout en période de forte chaleur. Elle permet également de maintenir une même température toute l'année dans des locaux lorsque c'est indispensable. De nos jours, ce système n'est plus considéré comme un luxe, car les prix tendent à baisser, ce qui les rend accessibles au plus grand nombre.

Fonctionnement du système

Une climatisation classique (non réversible) fonctionne comme un réfrigérateur. Elle prélève des calories d'un côté (dans la pièce) et les évacue de l'autre côté (vers l'extérieur) par l'intermédiaire d'un fluide frigorigène. C'est cette action qui produit du froid.

Du froid, mais aussi du chaud

La climatisation dite "réversible" fonctionne comme une pompe à chaleur air-air. De ce fait, elle permet également de produire de la chaleur en hiver en inversant le fonctionnement du système. L'avantage de ce système c'est qu'il permet d'obtenir un très bon rendement énergétique en période de froid. En effet, il ne consomme qu'environ 1kWh d'énergie électrique pour restituer 3kWh d'énergie sous forme de chaleur.

Les différents types de climatisation

Il existe différents systèmes de climatisation, selon ses besoins et son budget, pour une utilisation intensive et selon le volume à climatiser, le nombre d'occupants, la configuration des lieux... On distingue différentes variétés de climatiseurs. Il s'agit de :

Le climatiseur monobloc

Comme son nom l'indique, le système se dote d'une seule unité au sein de laquelle on retrouve les quatre éléments de base à savoir le compresseur, le condenseur, le détendeur et l'évaporateur. Notez qu'il fonctionne exactement comme une pompe à chaleur air-air avec un fluide frigorigène qui circule en son sein. L'appareil va alors capter la chaleur à l'intérieur de la pièce à refroidir pour l'évacuer vers l'extérieur grâce à ses gaines.

Idéalement, on installe le climatiseur monobloc près d'une fenêtre pour pouvoir faire passer les gaines facilement. Quand cela n'est pas envisageable, il faut le placer le long d'un mur qui donne sur l'extérieur de l'autre côté. On perce alors des trous au niveau du mur sur lequel il sera adossé pour faire passer le système d'évacuation.

Ce type de climatiseur se décline sous différents modèles :

  • Le climatiseur monobloc mobile ou sur roulettes : on peut le déplacer à travers la maison selon ses besoins.
  • Le climatiseur monobloc fixe : il doit être fixé sur un mur ou à poser au sol. Son installation reste néanmoins facile même si cela implique la réalisation de trous d'évacuation dans le mur.
  • Le climatiseur monobloc en windows : il se pose dans une niche spécialement dédiée au niveau du mur extérieur. Voilà pourquoi on le surnomme climatiseur de fenêtre, car il ressemble à une fenêtre.

Quel que soit le modèle choisi, n'oubliez pas de prévoir un récipient pour les condensats. Il faudra ensuite le vider régulièrement avant qu'il ne déborde.

Le climatiseur split ou monosplit

Ce système se compose de deux unités, l'une installée à l'intérieur de la maison et l'autre à l'extérieur. Les éléments de base restent inchangés à savoir compresseur, condenseur, détendeur et évaporateur mais, cette fois-ci, seul l'évaporateur se situe au sein de la pièce, dans l'unité intérieure. Les trois autres, quant à eux, se situent tous à l'extérieur.

L'unité extérieure est reliée à l'unité intérieure par deux tubes frigorifiques souples qui permettent la circulation en aller-retour de l'air chaud et de l'air froid. L'unité intérieure prend généralement la forme d'une cassette que l'on insère dans le mur. On trouve toutefois des modèles mobiles.

Dans ce cas-ci, l'unité intérieure est équipée de roulettes tandis que l'unité extérieure est pourvue d'une poignée de transport, les deux devant être déplacés en même temps, en fonction de la longueur des tuyaux de raccordement. Il est déconseillé de choisir des tuyaux trop longs, car le froid (ou la chaleur dans le cas d'un système réversible) se perd en route et la performance sera alors très moyenne.

Par ailleurs, ce type de climatiseur est souvent associé à un ventilateur pour faire circuler l'air froid à travers la pièce rapidement et de manière homogène.

On distingue trois déclinaisons du climatiseur split :

  • Le monosplit comme on vient de le décrire.
  • Le multisplit.
  • Le modèle gainable.

Voyons ces deux derniers modèles à la suite...

Le climatiseur multisplit

On repart sur la base du climatiseur split, mais dans ce cas-ci, l'unité extérieure est reliée à plusieurs unités intérieures. Il faut effectivement noter que pour refroidir toute la maison, chaque pièce doit être pourvue de sa propre unité de refroidissement. Ainsi, lorsque le système comprend :

  • Deux unités intérieures, on parle de bi-split.
  • Trois unités intérieures, on parle de tri-split.
  • Quatre unités intérieures, on parle de quadri-split...

Le nombre d'unités intérieures proposées par les fabricants peut grimper à 11 selon les besoins et les performances du système. Chaque unité intérieure est individuellement reliée à l'unité extérieure. Il est donc possible de n'en raccorder que quelques-unes lorsque certaines pièces n'ont pas besoin d'être climatisées.

Le climatiseur gainable

C'est un modèle très discret qui se dote d'un groupe de condenseur-compresseur. Ce dernier sera placé au niveau des combles ou encastré au niveau du faux-plafond. Seules les bouches d'air seront visibles depuis la pièce tandis que les gaines de soufflage passeront dans les combles ou dans le faux plafond.

Ce système est idéal lorsqu'on n'a pas la possibilité de placer l'unité extérieure du climatiseur split à l'extérieur de la maison. C'est notamment le cas lorsqu'on n'a pas assez de place aérée, car cette entité doit être exposée à l'air.

Les avantages du modèle gainable :

  • Il est discret.
  • Il n'expose pas les voisins au bruit qu'émet l'unité extérieure. D'ailleurs, tous les modèles splits sont moins bruyants que le modèle monobloc.
  • Il peut rafraichir une surface de 150m2, ce qui est quand même performant.

Les différentes variétés de climatiseurs en fonction de leur mode d'installation

On peut également distinguer les climatiseurs en fonction de leur mode d'installation. On cite alors :

  • Le climatiseur mobile : les climatiseurs mobiles sont pratiques puisque peuvent être déplacés d'une pièce à une autre en fonction des besoins. À la longue, cela peut toutefois devenir un inconvénient ce qui fait qu'ils ne sont pratiques que sur une période limitée. Ensuite, il faut tenir compte de quelques inconvénients : le monobloc est bruyant et peu esthétique tandis que pour déplacer le monosplit, il faut aussi déplacer l'unité extérieure avec l'unité intérieure.
  • Le climatiseur mural : c'est le modèle le plus courant. Il se fixe généralement en hauteur sur un mur ce qui le rend peu encombrant. Ces modèles offrent également un design plus moderne. Que vous choisissez un monobloc ou un monosplit, ces systèmes peuvent refroidir efficacement une surface de 35m2. Dans la catégorie des monosplit, on trouve des modèles plus performants avec une surface refroidie de 40 à 60m2. Dans les deux cas, il est important de bien vérifier l'isolation de la maison.
  • Le climatiseur console : ce climatiseur split est à poser au sol ou à fixer au mur. Il reste néanmoins peu encombrant et offre un beau design assez discret.
  • Le climatiseur cassette : le modèle cassette doit être encastré, soit au niveau d'un mur, soit au niveau du faux plafond. Il peut refroidir une surface de 60 à 70m2.
  • Le climatiseur gainable : comme on l'a vu plus haut, il est aussi à encastrer au niveau du faux-plafond ou à installer dans les combles. Contrairement au modèle cassette, il est plus performant et est idéal pour les surfaces de plus de 100m2.

Pour les très grandes surfaces, il faudra prévoir un modèle multisplits.

Prix d'une climatisation

Le prix d'une climatisation varie en fonction du modèle. Pour établir votre budget, vous devez tenir compte du cout du matériel, des frais de mise en service et des frais pour la main-d'œuvre.

Le cout du matériel

Pour le prix du matériel, il faut prévoir :

  • Entre 400 et 800 euros pour un climatiseur monobloc mobile ou pour un modèle en windows.
  • Entre 800 et 1.400 euros pour un climatiseur monobloc fixe.
  • Entre 1.000 et 1.400 euros pour un climatiseur monosplit mobile.
  • Au moins 1.000 euros pour un modèle mural ou un modèle console.
  • Au moins 1.500 euros pour un modèle gainable.
  • Au moins 1.700 euros pour un modèle cassette.

Et bien sûr, plus vous aurez d'unités intérieures, plus le prix augmentera. Un modèle quadri-splits est, par exemple, estimé aux environs de 2.000 euros.

Les frais de mise en service

À ces prix de base, il faut ensuite rajouter les frais de mise en service de l'appareil ainsi que la main-d'œuvre. Il faut souligner que même si vous prévoyez d'installer le climatiseur vous-même, vous devrez quand même faire appel à un professionnel pour sa mise en service. En moyenne, cela se chiffre entre 150 et 250 euros pour un modèle monosplit et environ 400 euros pour un modèle multisplit.

La main-d'œuvre

Pour installer un climatiseur, vous devez faire appel à un frigoriste. Les honoraires de ce dernier comprennent :

  • L'installation proprement dite.
  • Les branchements.
  • La mise en service.

Il est également possible de faire appel à lui pour l'achat de matériel. Chaque frigoriste est libre de fixer ses prix.

Enfin, pour ceux qui ont un petit budget, mais qui souhaitent quand même bénéficier d'un climatiseur, sachez que des aides financières sont envisageables, mais uniquement pour l'installation d'une climatisation réversible que l'on appelle aussi pompe à chaleur air-air. L'acquisition d'un modèle non-réversible ne donne droit à aucune subvention puisqu'il est considéré comme un simple accessoire de confort.

Dans le cas d'une PAC air-air, les aides possibles sont :

  • La TVA intermédiaire à 10% : cette TVA intermédiaire ne s'applique que sur le cout de la main d'œuvre et uniquement lorsque le logement date de plus de deux ans. C'est le professionnel lui-même qui se chargera d'établir la facture avec cette TVA.
  • La formule "Habiter Mieux Agilité" de l'Anah : vous pouvez bénéficier de cette aide si et seulement si vous êtes classé dans la catégorie des personnes à "ressources très modestes". Pour rappel, le montant de l'aide sera de 50% du montant hors-taxe des travaux, mais plafonné à 10.000 euros. Dans le cas où vous figurez dans la catégorie des personnes à "ressources modestes", vous restez éligible, mais l'aide sera de 35% du montant hors-taxe des travaux avec un plafond de 7.000 euros.

Devis en cours

  • 24/07/2021 Diagnostics immobiliers / 97122 Baie-Mahault
  • 24/07/2021 Diagnostics immobiliers / 59292 Saint-Hilaire-lez-Cambrai
  • 24/07/2021 Diagnostics immobiliers / 11290 Arzens
  • 23/07/2021 Diagnostics immobiliers / 75011 Paris
Voir tous les devis

Blog

  • À quoi ressemblera le futur rapport du DPE ?

    28/06/2021

    Le futur diagnostic de performance énergétique doit entrer en vigueur à partir du 1er juillet 2021. Si le fond reste inchangé, la présentation globale du document découlant de l’expertise a été totalement remaniée. Plus coloré, …

    Lire la suite
  • Combien coûte un diagnostic technique global (DTG) ?

    03/06/2021

    Le diagnostic technique global ou DTG est obligatoire pour certains immeubles à mettre en copropriété. Il permet aussi de dresser un état général du bâtiment en vue de planifier les travaux de rénovation énergétique à …

    Lire la suite
  • Focus sur le nouveau diagnostic de performance énergétique

    19/05/2021

    L’État français ajoute un outil supplémentaire à sa politique de rénovation énergétique. Il s’agit de la mise en application d’une nouvelle version du diagnostic de performance énergétique (DPE) à compter du 1er juillet 2021. En …

    Lire la suite
  • Repérage amiante avant travaux : la certification avec mention devient obligatoire

    03/05/2021

    Le diagnostic amiante a été rendu obligatoire pour les bâtiments construits avant 1997. Il vise à détecter la présence d’amiante dans les locaux afin de protéger les futurs occupants. Cette expertise doit être réalisée par …

    Lire la suite
  • Combien coûte un diagnostic assainissement ?

    01/04/2021

    Le diagnostic assainissement figure parmi les diagnostics immobiliers obligatoires à réaliser lorsque le bien mis en vente n’est pas raccordé au tout-à-l’égout. Contrairement aux autres diagnostics obligatoires, il doit être réalisé par un service spécifique …

    Lire la suite