Experts qualifiés et assurés

Experts qualifiés et assurés

Les experts inscrits sont proches de chez vous et ont été scrupuleusement vérifiés

100% gratuit et indépendant

100% gratuit et indépendant

Nous sommes neutres et en aucun cas affiliés avec les experts inscrits sur notre site

Rapide et sans engagement

Rapide et sans engagement

Si les devis transmis ne vous conviennent pas, vous êtes libre de ne pas y répondre

  1. Solution énergétique
  2. Chauffage électrique

En dépit du fait qu'il soit souvent réservé aux installations locatives et aux locaux équipés d'une bonne isolation thermique, le chauffage électrique possède néanmoins beaucoup d'avantages.

Les avantages du chauffage électrique

Le chauffage électrique procure de nombreux avantages. Parmi eux, on cite :

  • Son faible cout de mise en œuvre : l'installation d'un système de chauffage électrique ne nécessite qu'un faible investissement. Certes, il faudra mettre en place tout un réseau électrique, mais ce dernier n'a pas besoin de vaste espace et ne nécessite pas de gros travaux. Vous n'aurez pas non plus besoin d'un espace de stockage pour le combustible puisque ce système n'en utilise pas. Dans la plupart des cas, il suffit d'acheter un radiateur, de le fixer contre un mur et de le connecter au secteur. La dépense principale concerne l'achat du radiateur, mais comme il en existe de nombreux modèles, il vous sera facile de maitriser votre budget.
  • Sa souplesse inégalée à l'utilisation : nul besoin de compétences poussées pour utiliser son système de chauffage électrique. Le radiateur s'utilise comme tout autre appareil électroménager à la maison. Pour régler la température de la chaleur diffusée, il suffit de régler le thermostat d'ambiance. Certains modèles plus innovants permettent un contrôle à distance de la température, une programmation de la mise en marche...
  • L'absence d'entretien : les radiateurs électriques utilisés n'ont pas besoin d'entretien régulier ni d'entretien fastidieux. Il suffit de les dépoussiérer de temps en temps et de prévoir une purge, une fois par an pour les modèles à circulation de fluide. Un petit conseil toutefois : de la poussière reste souvent bloquée entre le radiateur et le mur. Essayez de nettoyer cette zone aussi souvent que nécessaire parce qu'il est courant que l'air ambiant en véhicule à travers la pièce. Cela peut expliquer la toux et les crises d'allergie dont peuvent souffrir les enfants et les personnes fragiles.
  • Son design : il faut le reconnaitre, les radiateurs aujourd'hui proposés sur le marché sont plus discrets, plus sobres et plus élégants que leurs ainés. Ils peuvent facilement se fondre dans la décoration d'une pièce.
  • Une solution écologique : le chauffage électrique ne nécessitant pas de combustion est une solution saine et écologique. Il ne dégage pas de fumée et son taux d'émission de gaz à effet de serre est quasi nul. Pour cause, l'électricité utilisée en France est décarbonée. Notez néanmoins que l'électricité utilisée est issue du secteur nucléaire.
  • Un système pouvant être rentabilisé : l'électricité est aujourd'hui l'énergie de chauffage qui coute le plus cher en France. Son prix augmente même d'année en année. Toutefois, en complément de chauffage, associé à un insert ou couplé à une installation composée de panneaux solaires photovoltaïques, le chauffage électrique peut être une solution rentable. Il faut également noter que de nos jours, diverses options permettent aux foyers d'économiser de l'énergie. On peut notamment évoquer les systèmes d'heures pleines et d'heures creuses, l'utilisation de radiateurs à inertie, la mise en place de programmateurs... Ajoutons à cela, une condition indispensable : une bonne isolation thermique de la maison.
  • La grande variété des systèmes de chauffage électrique : le fait qu'il en existe une grande variété est un avantage à ne pas négliger. Pour remplacer leurs vieux convecteurs très gourmands en électricité, les foyers peuvent désormais accéder à des solutions plus économiques et à la hauteur de leur budget. Pour faire leur choix, de nombreux critères doivent être pris en compte tels que la puissance, le temps de chauffe, le niveau d'inertie, le matériau de fabrication, le design et bien sûr, le coût.

Les différents types de chauffage électrique

Lorsqu'on parle de chauffage électrique, on se réfère souvent aux radiateurs électriques même si certains foyers sont toujours équipés de chaudières électriques. Nous allons vous présenter ci-dessous les systèmes les plus courants :

Le convecteur électrique

Avec ce système, l'air froid ambiant entre par le bas de l'appareil, se réchauffe au contact de la résistance placée derrière la grille de façade et va ressortir à travers cette dernière, au niveau de sa partie supérieure. C'est ce mouvement de l'air qui part du bas vers le haut que l'on appelle convection, l'air chaud ayant tendance à monter. Le chauffage se fait grâce à un rayonnement électromagnétique.

D'ailleurs, une fois libéré dans la pièce, l'air chaud flotte jusqu'à entrer en contact avec les parois froides du plafond. L'air froid va alors redescendre, entrer de nouveau dans l'appareil, se réchauffer, être libéré dans la pièce et ainsi de suite.

Les convecteurs électriques réchauffent une pièce plus vite, voire de manière instantanée. Les modèles aujourd'hui proposés sont de moins en moins énergivores et permettent même de réduire sa consommation habituelle de 15%. Comme tous les systèmes de chauffage électrique, ils offrent un rendement de 100%.

Son principal inconvénient c'est que le convecteur électrique a tendance à assécher l'air ambiant.

Le radiateur à inertie

Ces systèmes stockent de la chaleur dans ses matériaux à forte inertie pour ensuite la restituer de manière progressive au sein du foyer. Selon le modèle choisi, ce type de radiateur est équipé d'une résistance électrique qui va chauffer, soit un fluide caloporteur (eau, huile...), soit un matériau (fonte, brique réfractaire...). Le chauffage repose sur un rayonnement associé à une convection naturelle de l'air.

Contrairement aux convecteurs, les radiateurs à inertie diffusent une chaleur douce qui n'assèche pas l'air ambiant. Ils ne génèrent non plus aucune variation brusque de température lorsqu'ils sont bien réglés. Ils offrent ainsi un plus grand confort.

Notez que les radiateurs électriques sont les modèles les plus récents et donc les plus économiques.

Le panneau rayonnant ou radiant

Le chauffage se base, ici, sur un rayonnement infrarouge. La résistance électrique dont il est doté va chauffer une plaque ayant un pouvoir rayonnant. Grâce à ce système, la chaleur est diffusée de manière homogène ce qui optimise le confort au sein de la pièce. Même s'il ne fait pas directement appel à la convection, le temps de chauffe est quasi immédiat puisque la plaque va directement diffuser la chaleur douce dans toute la pièce. Celle-ci va chauffer les différentes parois, les meubles et aussi les personnes qui s'y trouvent.

Pour optimiser ses performances, tachez de retirer tout objet situé devant la grille de façade et susceptible d'empêcher la diffusion de la chaleur.

Le radiateur à accumulation

C'est de ce modèle que le radiateur à inertie est né. Il a alors les mêmes principes de base, mais en diffère au niveau de sa robustesse.

Du haut de ses 150 kilos, le radiateur à accumulation est effectivement plus robuste et peut stocker une grosse quantité de chaleur. En général, sa résistance en stocke surtout durant les heures creuses (généralement la nuit), pour pouvoir en diffuser en continu dans la maison tout au long de la journée. La chaleur est diffusée par rayonnement, ce qui apporte un plus grand confort aux occupants de la pièce.

Son défaut c'est qu'il n'est pas assez souple en matière de régulation. C'est sur ce point que le radiateur à inertie l'emporte. Son poids et son coût ont également tendance à faire fuir les clients.

Dans tous les cas, que ce soit pour l'installation d'une chaudière électrique, de convecteurs électriques, d'un chauffage par le sol, d'un sèche-serviette, d'un radiateur soufflant, en complément d'une pompe à chaleur, ou bien encore pour d'autres types de chauffage avec radiateurs, la mise en place d'un système de chauffage électrique doit être réalisée par un professionnel qualifié.

Prix d'un chauffage électrique

Premièrement, il faut préciser que la mise en place d'un système de chauffage électrique ne vous fait bénéficier d'aucune aide écologique. Pour cause, la majorité de l'électricité utilisée en France est d'origine nucléaire. Seuls 11% de l'énergie produite est d'origine renouvelable.

Cela signifie que vous aurez à acheter le système à installer avec vos propres économies. Rassurez-vous, le barème de prix est assez large ce qui vous permettra facilement de trouver le système adapté à votre budget.

D'une vue globale, les prix des radiateurs électriques varient en fonction de la technologie utilisée, du matériau de base, du design et du prix imposé par le fabricant.

Pour ce qui est du cout d'acquisition du système proprement dit, il faut prévoir :

  • 20 à 200 euros pour investir dans un convecteur électrique. Le prix est fonction du modèle choisi.
  • 80 à 1.500 euros pour investir dans un radiateur à inertie ou dans un radiateur à accumulation.
  • 80 à 1.700 euros pour investir dans un panneau rayonnant. Le prix est fonction des performances et de la taille des panneaux.
  • 350 à 900 euros pour investir dans un radiateur à chaleur douce. Pour information, ce type de système permet de faire des économies d'énergie de l'ordre de 45 à 50% même s'il ne peut stocker de la chaleur.

Si vous achetez le matériel vous-même, le devis inclura une TVA pleine à 20%. Par contre, si vous effectuez l'achat par le biais d'un professionnel, ce dernier peut vous faire bénéficier d'une TVA de 10%.

Outre cet avantage, il est également envisageable de bénéficier de la prime économie d'énergie dite Radiateur +. Avec ce dispositif, vous pourrez bénéficier d'une prime de 50 euros à condition de consentir à remplacer votre vieux radiateur électrique très énergivore par un modèle à régulation. Le but : faire baisser votre facture d'énergie, mais pas seulement. Ce remplacement réduit aussi votre consommation électrique, l'électricité étant devenue une énergie à économiser.

La prime "Radiateur +" est réservée aux ménages modestes, mais n'est pas accordée de manière systématique. Pour en bénéficier, les travaux doivent être confiés à des artisans certifiés RGE (reconnu garant de l'environnement). La TVA à 10% et la prime "Radiateur +" sont les seuls avantages que l'on peut espérer obtenir avec l'installation d'un chauffage électrique.

En ce qui concerne le coût lié à la consommation, tout dépend des habitudes de chaque ménage. Ce qui est certain c'est que sans régulation et sans programmateur, la consommation électrique peut être conséquente. Voilà pourquoi il est conseillé de réviser l'isolation de la maison avant d'installer ce type de chauffage. Cela est d'ailleurs valable pour tous les systèmes de chauffage existants.

Pensez également à ne chauffer que les pièces à vivre et seulement lorsque ces pièces sont occupées. Et globalement, il est préférable de porter un pull à la maison et de réduire la température de chauffe d'au moins 1°C pour réduire sa facture. Notez qu'un seul degré de moins équivaut à une réduction de 7% sur votre facture d'électricité.

Devis en cours

  • 23/10/2021 Études énergétiques / 60700 Pont-Sainte-Maxence
  • 21/10/2021 Diagnostics immobiliers / 77690 Montigny-sur-Loing
  • 21/10/2021 Diagnostics immobiliers / 49000 Angers
  • 20/10/2021 Diagnostics immobiliers / 30160 Bessèges
Voir tous les devis

Blog

  • Quels sont les diagnostics obligatoires pour une location de courte durée ?

    19/10/2021

    En période de vacances ou pour un séjour de courte durée à l’étranger, beaucoup de personnes préfèrent la location d’appartement ou de studio aux chambres d’hôtel. Pour les propriétaires, c’est une aubaine qui reste néanmoins …

    Lire la suite
  • DPE, comment est-il calculé ?

    05/10/2021

    Le DPE ou diagnostic de performance énergétique figure parmi les diagnostics immobiliers obligatoires à réaliser avant la vente ou la mise en location d’un logement. Cette expertise permet de mesurer la consommation d’énergie primaire du …

    Lire la suite
  • Les différents types d’amiante dans la construction

    21/09/2021

    Massivement utilisé dans le secteur du BTP avant 1997, l’amiante est une fibre minérale que l’on retrouve naturellement dans les roches. Il a été exploité pour ses vertus ignifuges et parce qu’il est un bon …

    Lire la suite
  • Qu’est-ce que le DPE projeté ?

    07/09/2021

    Depuis 2020, la réalisation d’un DPE projeté est obligatoire pour bénéficier d’un prêt à taux zéro (PTZ) dans l’immobilier ancien. Quel est ce nouveau diagnostic et qu’est-ce qui le différencie des autres diagnostics de performance …

    Lire la suite
  • Le diagnostic plomb après travaux

    31/08/2021

    Le plomb est un polluant malheureusement encore très présent dans de nombreux bâtiments, majoritairement construits avant 1949. Voilà pourquoi le CREP (constat de risque d’exposition au plomb) est obligatoire au sein de ces locaux, notamment …

    Lire la suite