Aller au contenu

Devis comparatifs : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux

Accès prestataires

Obtenez les meilleures offres partout en France
en comparant les devis des 332 experts inscrits

Comparez 3 devis gratuits sans engagement
Aide Vous pourrez préciser votre demande à la fin du formulaire

Rénovation énergétique : un plan d'urgence pour le logement

Un plan d'urgence visant à relancer le secteur du bâtiment vient d'être présenté par François Hollande et des mesures concrètes ont été annoncées, notamment la mise en place d'une prime de 1 350 euros. Le point sur les principaux objectifs.

Doubler le nombre de rénovations

La rénovation des logements, c'est maintenant ! Le président de la République vient d'annoncer des mesures fortes qui devraient à terme permettre de relancer le secteur du bâtiment, un des piliers de l'économie française.

Un effort va donc être fait afin de doubler le nombre de rénovation énergétique, ce qui correspond à 500 000 logements rénovés par an, et d'aider ainsi les quatre millions de foyers concernés à sortir de la précarité énergétique.

Concrètement, en plus des aides allouées habituellement aux bailleurs sociaux, les particuliers recevront en plus une prime de 1 350 euros pour chaque opération de rénovation énergétique. Cette prime sera mise en place dès le 1er avril 2013 jusqu’à la fin du deuxième trimestre 2015. Elle sera attribuée sous condition de ressources et aux foyers dont les revenus n’excèdent pas 35 000 euros pour un couple.

Environ 2/3 des Français pourraient donc en bénéficier, ce qui correspondrait à un effort d’investissement de 500 millions d’euros de la part de l’État. L'objectif étant que le coût des travaux restant à charge pour les ménages concernés ne devrait pas être de plus de 25% en moyenne du coût total de l'investissement.

Instauration d'une nouvelle TVA à 5%

Afin de relancer la construction de logements sociaux, un nouveau taux de TVA à 5% s’appliquera désormais pour toute nouvelle construction à partir de 2014, avec comme objectif la réalisation de 22 500 logements supplémentaires par an.

D’autres mesures moins spectaculaires comme le raccourcissement des délais administratifs, un moratoire de deux ans sur les nouvelles normes vont également être mises en place car selon les professionnels du secteur, il y avait urgence.

Publié le 27/03/2013