Aller au contenu

Devis comparatifs : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux

Accès prestataires

Obtenez les meilleures offres partout en France
en comparant les devis des 336 experts inscrits

Comparez 3 devis gratuits sans engagement
Aide Vous pourrez préciser votre demande à la fin du formulaire

Loi Duflot : investissement immobilier et défiscalisation

Afin de remplacer la loi Scellier qui a pris fin au 31 décembre 2012, Cécile Duflot, la ministre française du logement a annoncé un nouveau dispositif de défiscalisation pour l'investissement immobilier qui a pris le relais au 1er janvier 2013. Malgré des similarités avec la loi Scellier, le nouveau dispositif dit "loi Duflot" présente quelques points particuliers.

Mise en place et portée

À l’ouverture du 66e Congrès de la Fnaim ou Fédération nationale de l’immobilier à la Porte Maillot à Paris, Cécile Duflot a annoncé qu’une loi concernant le logement et l’urbanisme serait mise en application en 2013. Les réformes apportées par cette nouvelle législation sur l’immobilier ont été étudiées par le ministre du logement et les professionnels du logement.

La loi Duflot est régie par l’art 199 novovicies du Code général des impôts. Elle est applicable à tous les contribuables résidant en France et qui achètent ou construisent un logement neuf. Grâce à cette nouvelle loi, il sera possible de faire une économie d’impôt d’environ 60 000 euros sur les investissements locatifs. Lors de l’achat d’un bâtiment neuf, l’État remboursera une partie du prix de l’acquisition via une réduction d’impôt.

Focus sur les particuliers et réformes

Les réductions effectuées par l’État sur l’acquisition d’un logement neuf en France métropolitaine seront de 18% du prix de revient, mais elles peuvent atteindre les 29% dans les DOM-TOM. Cette diminution est retenue non seulement dans la limite de 300 000 euros, mais aussi en fonction d'un plafonnement fixé relativement à la surface du bien immobilier.

Ce rabais d’impôt s'étalera sur 9 ans. Cette législation a l'avantage de permettre aux intéressées d’acheter deux logements dans une seule année et de bénéficier d'une réduction de fiscalité. Toutefois, le plafond de 300 000 euros est toujours applicable. Les acquisitions en SCI non soumise à l’impôt sur les sociétés seront aussi concernées par la loi Duflot.

Quant aux biens immobiliers en état futur d’achèvement, la finition des travaux devra se faire 30 mois au maximum après l’ouverture des chantiers. Contrairement à la loi Scellier, la location à un membre du foyer fiscal tel un ascendant ou un descendant ne sera plus possible dans la loi Duflot. Enfin, les prêts à taux zéro ne sont plus octroyés que pour l’achat d’un logement neuf.

Publié le 05/02/2013