Aller au contenu

Devis comparatifs : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux

Accès prestataires

Obtenez les meilleures offres partout en France
en comparant les devis des 335 experts inscrits

Comparez 3 devis gratuits sans engagement
Aide Vous pourrez préciser votre demande à la fin du formulaire

Choisir une entreprise pour des travaux de copropriété

Chacun a été confronté à un moment ou à un autre à faire le choix d'une entreprise pour effectuer des travaux dans son logement. Que ce soit pour une réparation courante (électricité, plomberie, etc.) ou pour de plus grosses interventions, comme la rénovation des menuiseries ou l’isolation de la charpente, tous ceux qui ont effectué cette démarche savent que ce n'est pas si simple de choisir une entreprise.

Pour une réparation légère, on fait généralement appel à une petite entreprise spécialisée de proximité, ce type d’établissement est d'ailleurs reconnu pour sa souplesse d’intervention. Pour les plus gros travaux, en revanche, la taille de l’entreprise, sa réputation et les moyens techniques dont elle dispose sont des critères déterminant surtout pour des travaux complexes et coûteux.

Le cas des travaux en copropriété

Avant tout, il faut dans la mesure du possible se renseigner sur l’entreprise, à fortiori si l’on entreprend des travaux pour le compte d’une copropriété, y compris si cette entreprise est recommandée par l’un des copropriétaires. Il faut donc vérifier certains critères, comme l’existence légale de l’entreprise. Cela peut paraître absurde au premier abord, mais le nombre de syndics qui se font arnaquer par de faux entrepreneurs est en progression constante.

La vérification passe aussi par un contrôle de l’immatriculation de cette entreprise au registre du commerce ou au répertoire des métiers. Vérifier qu'elle soit détentrice d’une RC professionnelle ou d’une garantie décennale, mais également obtenir la confirmation que cette entreprise emploi bel et bien des salariés qui ont fait l’objet d’une déclaration préalable à l’embauche, ceci afin de lutter contre le travail au noir. Cette vérification doit être systématique pour des travaux d’au moins 2 500 euros HT.

Quelques précautions supplémentaires

Avant toute décision par le conseil syndical d'effectuer des travaux, il est conseillé de faire établir un cahier des charges et de faire réaliser plusieurs devis. Ce travail est généralement entrepris par le syndic ou par l’un des membres du conseil syndical de la copropriété. Il peut être utile parfois de se faire aider par un maître d’œuvre, car même si cela engendre des frais supplémentaires, ils sont en général plutôt minimes en regard des risques encourus en cas de problème ultérieur.

Publié le 21/12/2012