Aller au contenu

Devis comparatifs : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux

Accès prestataires

Obtenez les meilleures offres partout en France
en comparant les devis des 336 experts inscrits

Comparez 3 devis gratuits sans engagement
Aide Vous pourrez préciser votre demande à la fin du formulaire

Baisse prévue des prix de l'immobilier

La baisse des tarifs de l'immobilier devrait aller en s’accentuant d'ici les trois prochaines années. On n'est toutefois pas certain de l'ampleur de cette baisse, cela dépend en partie du comportement des investisseurs qui est notamment basé sur l'environnement économique. L’IEIF (institut de l’épargne immobilière et foncière) prévoit deux possibilités d’évolution possible du secteur en 2012 et dans les prochaines années.

Ces deux hypothèses sont basées sur l’accroissement du nombre de ménages, estimé à 350 000 par an et également sur une diminution de la durée des emprunts, en moyenne de un an pour chaque année. L’hypothèse la plus vraisemblable prévoit le ralentissement voire la stagnation de la croissance économique, ce qui aurait pour conséquence la baisse des mises en chantier de nouveaux projets immobiliers ainsi qu’une baisse des transactions immobilières estimée à 15%, ce qui permettrait de garantir des taux d’intérêt proche de l’heure actuelle. Par conséquence, les prix resteraient stables en 2012, puis une baisse s’effectuerait d’environ 3% en 2013 et de 5% en 2014.

En cas de récession en 2012, l’autre hypothèse est que les taux d’intérêts serait amenés à augmenter d’environ 1%, ce qui se traduirait par une baisse importante et même un véritable coup d’arrêt pour de nouvelles mises en chantier, ce qui aurait pour conséquence une baisse estimée à environ 2% des prix en 2012, puis respectivement de 5% et 7% pour 2013 et 2014. Donc, dans les deux hypothèses, les prix devraient baisser prochainement, ce qui aurait pour avantage de rendre du pouvoir d’achat aux ménages souhaitant acquérir un bien immobilier dans les trois prochaines années.

Publié le 18/02/2012