Aller au contenu

Devis comparatifs : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux

Accès prestataires

Obtenez les meilleures offres partout en France
en comparant les devis des 335 experts inscrits

Comparez 3 devis gratuits sans engagement
Aide Vous pourrez préciser votre demande à la fin du formulaire

Les prix du gaz vont baisser en mai 2017

Les tarifs réglementés du gaz vont encore baisser de 3,3% en mai prochain. C'est une très bonne nouvelle pour près de 6 millions de foyers concernés, d'autant que cette deuxième baisse intervient après les deux hausses successives intervenues en janvier et mars 2017 qui ont été respectivement de 2,3% et 2,6%. Cette baisse intervient surtout après celle du mois d'avril qui était de 0,7%, ce sera donc la deuxième baisse d'affilée des prix du gaz pratiquée par Engie.

Pour être plus précis, la baisse du mois de mai sera de 1,2% pour les foyers utilisant le gaz uniquement pour la cuisson. Pour ceux utilisant le gaz à la fois pour la cuisson et pour la production d'eau chaude, cette baisse sera de 2,1%. Enfin, pour les foyers utilisant en plus le gaz pour se chauffer, la baisse sera effectivement de 3,3%.

Rappelons que les prix du gaz réglementés sont dorénavant révisés chaque mois, selon une formule qui prend notamment en compte le prix du gaz sur le marché de gros des Pays-Bas et celui du marché français PEG Nord. En France, c'est la Commission de régulation de l'énergie (CRE) qui délibère mensuellement et fixe ainsi le prix du gaz en se basant sur les éléments.

Rappelons que pour réduire sa facture énergétique, la meilleure façon est encore de consommer moins d'énergie, car selon la formule bien connue, l'énergie la moins chère reste celle que l'on ne consomme pas.

Il est donc recommandé de réaliser des travaux de rénovation énergétique comme par exemple l'isolation thermique de votre logement et la mise en place de de systèmes de chauffage performants et donc plus économes en énergie.

Pour cela, l’État a mis en place toute une série d'aides pour faciliter les travaux d'économies d'énergie dans les habitations. On peut notamment citer l'Éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro), le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique), la TVA à taux réduit, etc.

Publié le 26/04/2017