Aller au contenu

Devis comparatifs : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux

Accès prestataires

Obtenez les meilleures offres partout en France
en comparant les devis des 336 experts inscrits

Comparez 3 devis gratuits sans engagement
Aide Vous pourrez préciser votre demande à la fin du formulaire

Immobilier : le PEL redevient intéressant pour les emprunteurs

Le PEL (plan épargne logement) est un produit permettant aux particuliers de souscrire un prêt à taux privilégié au bout d'une certaine phase d'épargne. L'emprunt ainsi accordé devra servir à acheter une résidence principale. Si au 1er février 2015, le taux de rémunération qui l'accompagnait était de 1,5%, il est passé à 1% depuis le 1er août dernier. Malgré cette baisse, les emprunteurs ont tout intérêt à souscrire un PEL dès maintenant et voici pourquoi…

Un taux de crédit à 2,2% dans quatre ans

C'est effectivement le gros avantage que propose le PEL à 1% puisque, et ce malgré la faible rémunération, les détenteurs du plan obtiennent l'assurance de pouvoir souscrire un prêt logement à 2,2% au bout de la phase d'épargne de quatre ans.

La nouvelle formule lancée reste donc intéressante pour les emprunteurs surtout s'ils ont déjà un projet immobilier de prévu.

Taux PEL vs taux crédit immobilier

Comparé aux taux des crédits immobiliers aujourd'hui proposés lesquels tournent autour de 1,6%, le taux du prêt épargne logement reste supérieur. L'on ne peut toutefois ignorer qu'il s'en rapproche et il ne faut pas oublier qu'au début de cette année 2016, les crédits immobiliers étaient à 2,2%.

Si l'on se projette de quatre ans dans l'avenir, peut-on être sûr que les taux appliqués par les banques resteront inférieurs à celui du prêt logement ? Cela reste à encore à voir alors que le plan épargne logement lui, vous donne cette garantie.

Autrement dit, en cas de hausse des taux des crédits immobiliers, le taux de 2,2% que le PEL promet vous sera acquis d'ici quatre ans dès souscription d'un plan avant août 2017.

Taux PEL après 1er août vs taux PEL avant 1er août

Les souscripteurs d'un plan d'avant le 1er août 2016 s'endetteront de 2,7% lorsqu'ils demanderont un prêt logement tandis que les épargnants d'avant février 2015 se verront appliqués un taux de prêt de 4,20%.

De ce fait, il ne faut pas se limiter au taux de rémunération de 1% qui peut être assez décourageant, mais il faut se projeter quatre ans en avant pour pouvoir apprécier pleinement ce changement.

Il s'agit d'ailleurs d'une mesure visant à soutenir les efforts du gouvernement pour faciliter l'accès à la propriété à tous les Français.

Publié le 29/09/2016