Aller au contenu

Devis comparatifs : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux

Accès prestataires

Obtenez les meilleures offres partout en France
en comparant les devis des 332 experts inscrits

Comparez 3 devis gratuits sans engagement
Aide Vous pourrez préciser votre demande à la fin du formulaire

Crédit immobilier : les taux continuent de baisser

En matière de crédit immobilier, le marché ne pouvait être aussi alléchant et il continue de l'être. En effet, si au mois d'avril 2016, bon nombre de ménages ont été ravis de tomber sur des taux historiquement bas, le mois de mai n’a pu qu'attirer encore plus de monde avec des taux qui ont continué de chuter encore et encore. Certaines banques ont même proposé un taux de 1,40% pour un crédit de 20 ans. Hallucinant !

Une économie conséquente

Auprès de certains établissements banquiers, le taux tourne autour de 1,87%, soit un gain de 0,20% de plus pour les emprunteurs. Un chiffre qui peut vous sembler dérisoire, mais qui représente quand même une coquette économie, puisque pour un crédit de 200.000 euros, ce sera 12.000 euros de gagné.

Soyez fort en négociation

Il est même possible d'augmenter encore cette économie si vous jouez bien la carte de la négociation. Pour ce faire, attaquez le point faible des banques qui est la concurrence. Vous verrez alors que les 1,87% passeront vite à 1,70% jusqu'à atteindre… 1,40% dans certaines banques. Oui, vous avez bien lu, le taux le plus bas enregistré pour ce mois de mai est de 1,40% avec quelques conditions certes, mais tout de même !

La forte concurrence entre les banques

La concurrence entre les établissements bancaires profite bien évidemment aux particuliers qui souhaitent emprunter. En effet, le marché immobilier, en plein rebond actuellement, intéresse particulièrement les banques qui souhaitent capter de nouveaux clients y compris les primo-accédants notamment par le biais du prêt à taux zéro (PTZ), un prêt sans intérêt soutenu par l’État.

Le bon moment pour souscrire un crédit ?

Depuis les années 2000, les taux de crédits ont ainsi été divisés par trois, c’est le constat qu’a pu faire l’observatoire Crédit Logement/CSA du financement des marchés. Les futurs acquéreurs ont donc la possibilité, à l’heure actuelle, d’obtenir des conditions de financement exceptionnelles et inédites.

Publié le 10/06/2016